Santé publique

Bronzage en cabine par UV artificiels

6 novembre 2014
danger santé

Alors que les installations de bronzage artificiel sont de plus en plus nombreuses, le ministère en charge de la santé rappelle que la pratique du bronzage par ultraviolets artificiels est fortement déconseillée (elle est même interdite pour les mineurs).

Le ministère rappelle notamment que le bronzage par UV artificiels :
- équivaut à un soleil de très forte intensité,
- ne prépare pas la peau au soleil,
- ne permet que très peu la synthèse de vitamine D,
- augmente les risques de cancers cutanés,
- provoque un vieillissement cutané prématuré.

Néanmoins, pour ceux qui pratiquent ce type de bronzage, le ministère demande de respecter un certain nombre de précautions :
- ne pas cumuler une exposition aux UV naturels et artificiels,
- s’assurer que la durée et la fréquence d’exposition soient adaptées au type de peau,
- porter des lunettes spécifiques de protection,
- ne pas appliquer de produits cosmétiques avant l’exposition,
- ne pas prendre de médicament renforçant l’effet des UV.

Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CICR), les UV artificiels sont classés dans le groupe des agents cancérogènes.

Partager l'info



 


toute l’Actualité