Santé publique

Cigarette électronique : risque pour la santé ou aide au sevrage tabagique ?

12 mars 2016
cigarette électronique

Le 24 février 2016, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a rendu un avis relatif aux bénéfices-risques de la cigarette électronique pour la population générale. Saisi par la Direction générale de la santé (DGS) et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) en octobre 2015, le HCSP a actualisé son avis du 25 avril 2014 pour recommander le renforcement du cadre réglementaire régissant le vapotage.

La cigarette électronique (ou e-cigarette), mise en vente depuis 2011, est utilisée quotidiennement en France par 1,2 à 1,5 million de personnes. Des travaux du HCSP, il ressort que la cigarette électronique “peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs" et "constitue un outil de réduction des risques du tabagisme”.

La popularité de l’e-cigarette pourrait cependant favoriser l’entrée dans le tabagisme et induire un risque de renormalisation de la consommation du tabac, en particulier chez les jeunes. En effet, les enquêtes conduites auprès d’adolescents montrent que ces derniers n’identifient pas la cigarette électronique comme un outil de sevrage à la différence des adultes.

Pour le HCSP, la lutte contre le tabagisme doit être poursuivie et intensifiée. En conséquence, même si l’e-cigarette est moins nocive que le tabac, il convient d’encadrer son usage et sa commercialisation pour éviter une renormalisation de la consommation de tabac. Le HCSP souhaite voir maintenues les modalités d’interdiction de vente et de publicité prévues par la loi et propose d’étendre l’interdiction d’utilisation à tous les lieux affectés à un usage collectif. Par ailleurs, le HCSP recommande d’informer, sans en faire publicité, les professionnels de santé et les fumeurs sur les potentialités de la cigarette électronique comme aide à l’arrêt du tabac et à la réduction des risques du tabac en usage exclusif.

Afin de disposer de davantage d’informations sur les bénéfices-risques de la cigarette électronique, le HCSP invite à la réalisation d’études épidémiologiques et cliniques “robustes” sur la cigarette électronique, au lancement de recherches en sciences humaines et sociales sur cette question et à une réflexion sur la faisabilité d’une e-cigarette à visée médicale qui pourrait être prescrite dans le cadre du sevrage tabagique.

Source : avis du HCPP "Bénéfices-risques de la cigarette électronique pour la population générale" http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avis...

Partager l'info



 


toute l’Actualité