IBODE bloc opératoire

IBODE : des actes sous exclusivité d’exercice ?

24 février 2012

Le ministère envisagerait de confier aux IBODE, sur prescription médicale, et le cas échéant en présence de l’opérateur, des actes sous exclusivité d’exercice, selon un courrier daté du 8 février 2012 et adressé à la FSM, par François-Xavier Selleret, directeur adjoint du cabinet de Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé .

Il propose à la FSM de soumettre à l’avis de ses Conseils nationaux professionnels (CNP) dix actes qui pourraient officiellement entrer dans les prérogatives des IBODE soit :
- la pose d’un drainage sus aponévrotique et fixation des drains,
- la fermeture cutanée et sous-cutanée,
- le déclenchement des rayonnements à visée de contrôle radioscopique, dans le respect de la réglementation des rayons ionisants,
- les activités d’ablation de drains pleuraux et médiastinaux, d’électrodes temporaires de simulation (notamment du myocarde) en postopératoire,
- les activités de parage et de suture de plaies au sein des services d’urgence,
- l’installation chirurgicale,
- le premier sondage vésical chez l’homme en cas de rétention,
- le repérage d’incision ou du site opératoire,
- la pose de système d’immobilisation après réduction,
- la réalisation de pansements complexes.

Par contre, pas de réponse sur la véritable demande des IBODE : obtenir une reconnaissance en MASTER, avec une validation de 120 ECTS pour ce cursus.

Les associations AEEIBO et UNAIBODE ont présenté un projet de réingénierie de la formation Ibode, qui répond aux exigences du ministère de la santé :
- pas d’augmentation de la durée de la formation (c’est-à-dire 70 semaines d’enseignement)
- et aux règles de l’universitarisation des professions paramédicales en 4 semestres : 1° année de début octobre à fin juin soit 2 semestres universitaires et 2° année de début septembre à fin mai ou de début octobre à fin juin soit 2 semestres universitaires.

Partager l'info



 


toute l’Actualité