EHPAD et Gouvernance Hospitalière

IDEC infirmière coordinatrice ou référente en EHPAD

11 avril 2016
IDEC EHPAD SSIAD coordinatrice

L’infirmière est présente à tous les moments de la vie d’un résident. L’EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, est un lieu de vie, au-delà d’être un lieu de soins à part entière.

A son arrivée en institution, chaque personne âgée fait l’objet de plusieurs évaluations, pratiquées par l’infirmière : la grille AGGIR, qui sert à évaluer le niveau de dépendance du résident et une évaluation PATHOS, pour évaluer le niveau de soins pour le patient selon plusieurs corps de métiers (médecin, IDE, pharmacien...).

La professionnelle a pour mission d’accueillir le patient et à l’aider à s’intégrer en collectivité, avec l’équipe. Elle est chargée des soins et de l’ensemble des actes pour lutter contre la dépendance et dans le but de préserver l’autonomie et le confort. Elle est le pivot qui fait le lien avec et entre tous ceux qui interviennent dans la prise en charge des résidents.

L’infirmière tisse des liens avec les résidents qu’elle côtoie plusieurs mois voire années et participe activement à l’accompagnement vers la fin de vie, avec des soins palliatifs.

Etre infirmier référant en EHPAD (Ider) ou infirmière coordinatrice (Idec) nécessite le développement de connaissances spécifiques en gérontologie et de compétences en gestion des ressources humaines et conduite de projets. En particulier, il faut :
- savoir évaluer l’état de santé de la personne (AGGIR, PATHOS,...)
- savoir faire face à des situations d’urgence sans présence médicale
- créer une relation de confiance avec le patient et son entourage.

Les missions principales de l’Idec sont :

1) l’accompagnement des résidents et de leurs familles :
- participation à l’examen des demandes d’admission, à l’accueil des entrants, au conseil de la vie sociale,
- élaboration et mise en place des projets de soins et de vie individualisés,
- coordination des soins
- participation aux différents ateliers (mémoire, gymnastique…)
- évaluation des résidents (codages),
- gestion de la fin de vie (directives anticipées, information de la famille),

2) la gestion de la qualité
- mise en place des protocoles (d’hygiène, de nutrition) et leur évaluation,
- gestion des risques (prévention des chutes, des accidents, du risque infectieux, de la maltraitance),
- formation du personnel
- déclarations obligatoires (maltraitance, pharmacovigilance, matériovigilance),
- relation avec les médecins traitants, les visites et leur planification

3) la gestion du personnel
- organisation du planning
- gestion de l’absentéisme
- accueil des nouveaux et des stagiaires
- évaluation des agents,
- prévention et la gestion des conflits
- savoir guider les aides-soignants et agents de service

4) la gestion logistique
- des repas : commandes, respect des régimes, gestion des réclamations
- du linge (marquage, entretien, relations avec les familles),
- de l’entretien des locaux (protocoles, traçabilité),
- du matériel

5) la participation au différents réseaux locaux : gériatrique, Alzheimer, ville/hôpital, etc.

Voir également : http://www.syndicat-infirmier.com/I...

Partager l'info



 


toute l’Actualité