Newsletter

Intérim et cumul d’activité

23 décembre 2015

Ne faudrait-il pas en finir avec l’hypocrisie sur le cumul d’activité ? Depuis des dizaines d’années, de jeunes infirmières effectuent des missions d’intérim en plus de leur emploi dans la FPH. Tout le monde le sait, y compris les directions d’hôpitaux.

Cela n’a donc rien à voir avec les 35 heures. Et ces agents ne font de tord à personne, sinon à leur propre santé. D’ailleurs cela ne dure qu’un temps, avec la pénibilité de l’exercice elles arrêtent rapidement ces heures supplémentaires.

Plutôt que les poursuivre, l’administration devrait traiter les causes :
- si l’AP-HP finance 600.000 heures d’intérim par an, c’est une mauvaise gestion, ils devraient plutôt embaucher les emplois manquant couverts par ces missions d’intérim. Une forte équipe de suppléance couterait bien moins cher.
- si de jeunes infirmières sont réduites à travailler plus, c’est en raison d’un salaire de début de carrière indigne de leur niveau d’études, de leurs compétences, de leurs responsabilités, et des contraintes de l’exercice.

Partager l'info



 


toute l’Actualité