International, Francophonie

Québec : l’Ordre des Infirmiers subventionne la formation continue et les bourses d’études

8 novembre 2010

Le 8 novembre 2010, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a annoncé l’injection de 4,5 millions de dollars pour accroître l’accès à la formation continue pour ses 71 000 membres, principalement grâce au téléapprentissage.

De plus, l’OIIQ offrira un programme de bourses pour la poursuite des études au baccalauréat et le développement de nouvelles spécialités. Pas moins de 44 collèges et 6 universités sont visés par le programme de bourses.

Cet investissement a été rendu possible grâce à la contribution de tous les membres de l’Ordre au Fonds Patrimoine créé en 2006. Les deux tiers du Fonds seront consacrés à la formation continue et un tiers à l’attribution de bourses.

Le téléapprentissage : une solution de choix au Québec

L’OIIQ qui offre de la formation continue depuis plusieurs années se tournera aussi vers le téléapprentissage grâce aux nouvelles technologies. « La souplesse de la formation à distance, l’accès pour toutes les infirmières partout au Québec font du téléapprentissage une solution de choix », a déclaré la présidente de l’OIIQ, Gyslaine Desrosiers.

En plus de produire des contenus de formation répondant aux besoins des infirmières et du système de santé, l’OIIQ compte mettre en place un véritable carrefour de formation en devenant une source de renseignements de premier plan sur les formations et les programmes offerts au Québec. « Nous travaillons depuis plusieurs mois déjà au concept de plateforme et à la recherche de ressources appropriées aux besoins de nos membres. Nous comptons lancer notre plateforme de téléapprentissage au cours de l’année 2011 », a précisé Mme Desrosiers.

Bourses pour stimuler la poursuite des études

Pour les quatre prochaines années à compter de l’automne 2011, le nouveau programme décernera chaque année 54 bourses réparties ainsi :
- une bourse d’études de 5 000 $ attribuée dans chacun des 44 cégeps à un diplômé du DEC en soins infirmiers inscrit au programme de baccalauréat ;
- une bourse d’études de 5 000 $ attribuée dans chacune des six universités offrant le programme de baccalauréat de formation initiale en sciences infirmières ;
- quatre bourses d’études de 10 000 $ en vue de soutenir le développement de nouvelles spécialités.

Toutes les conditions pour l’obtention d’une subvention ou d’une bourse de l’OIIQ seront établies d’ici le printemps 2011. Les Ordres régionaux continueront pour leur part de consacrer annuellement des sommes significatives pour le soutien aux études universitaires.

Cet investissement à même le Fonds Patrimoine est réalisé alors que l’on subit dans le réseau de la santé les effets négatifs de compressions, à hauteur de 25 %, concernant la formation, la publicité et les déplacements, annoncées dans le budget du gouvernement du Québec de mars 2010. L’Ordre avait dénoncé publiquement cette mesure dans un contexte où on mise plus que jamais sur une société de savoir. « Les infirmières doivent avoir accès à de la formation pour maintenir et même rehausser leurs compétences alors que leur rôle et les conditions d’exercice de la profession sont en pleine transformation. En favorisant l’accès à la formation, nous pourrons continuer d’offrir des soins de qualité à la, a déclaré la présidente de l’OIIQ, Gyslaine Desrosiers.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ)

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec est un ordre professionnel régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’Ordre comptait 71 371 membres au 31 mars 2010 et environ 15 000 étudiants immatriculés. Sa principale mission est d’assurer la protection du public par la surveillance de l’exercice de la profession infirmière. L’OIIQ a également pour mandats de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières.

Source : http://www.oiiq.org/publications/co...

Partager l'info



 


toute l’Actualité