Etats Généraux Infirmiers : 33 organisations infirmières s’unissent pour faire entendre la voix de la profession le 01.10.20

Etats Généraux Infirmiers : 33 organisations infirmières s'unissent pour faire entendre la voix de la profession le 01.10.20

2 septembre 2020

33 organisations infirmières s’unissent pour faire entendre la voix de la profession lors des « Etats Généraux Infirmiers » du 1er octobre 2020 (communiqué en téléchargement)
Si vous partagez notre analyse, pensez au "j’aime" en fin d’article, merci !

Depuis des années, nous, infir­miers de tous sec­teurs et infir­miers spé­cia­li­sés ne sommes pas reconnus à hau­teur de nos com­pé­ten­ces et res­pon­sa­bi­li­tés.
Nous connais­sons un manque cruel de moyens, de res­sour­ces humai­nes et notre rétri­bu­tion n’est pas à la hau­teur de notre contri­bu­tion.

Au prin­temps der­nier, lors de la crise sani­taire, les pro­fes­sion­nels infir­miers ont répondu pré­sents avec effi­ca­cité et exem­pla­rité, malgré les man­ques. Notre pro­fes­sion s’est donnée sans comp­ter, comme elle le fait en temps ordi­naire en accom­pa­gnant les patients et leurs pro­ches. Notre exper­tise et nos domai­nes de com­pé­ten­ces sont au ser­vice de nos conci­toyens.

Aujourd’hui, les infir­miers libé­raux subis­sent de plein fouet les retom­bées économiques de la crise COVID19 et la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) s’apprête à révi­ser leurs rému­né­ra­tions à la baisse.

Le « Ségur de la santé » n’a pas rempli ses objec­tifs. Il a évincé les infir­miers, et rien n’est résolu  : manque de lits, manque de postes, salai­res tou­jours infé­rieurs à la moyenne euro­péenne. Les com­pé­ten­ces et exper­ti­ses des 700.000 pro­fes­sion­nels infir­miers sont bri­dées par la règle­men­ta­tion. Le décret de com­pé­ten­ces n’a pas été réac­tua­lisé depuis 2004, alors que les tech­ni­ques de soins et l’accom­pa­gne­ment des par­cours de santé évoluent.

Des exer­ci­ces infir­miers spé­ci­fi­ques tar­dent à être reconnus : Infirmiers de l’Education Nationale, Infirmiers en Santé au tra­vail, Infirmier.e. coor­di­na­teur.trice.,...Le réfé­ren­tiel de for­ma­tion des IBODE (Infirmier.e.s de Bloc Opératoire Diplômé.e.s d’Etat) et des IPDE (Iinfirmier.e.s Puériculteurs.trices Diplômé.e.s d’Etat) n’est tou­jours pas réac­tua­lisé, malgré les enga­ge­ments minis­té­riels, année après année.

Malgré le peu de reconnais­sance et des condi­tions de tra­vail éprouvantes, nous demeu­rons dans un état d’esprit cons­truc­tif. Nous vou­lons par­ta­ger notre exper­tise et for­mu­ler des pro­po­si­tions afin d’amé­lio­rer et de sim­pli­fier le sys­tème de santé fran­çais dont nous sommes un maillon incontour­na­ble.

C’est l’objec­tif de ces « Etats Généraux Infirmiers ». Ils réu­ni­ront des délé­gué.es repré­sen­tant toutes les formes d’exer­cice, de toutes les régions, afin d’adop­ter les mesu­res urgen­tes à pren­dre lors de la future loi de finan­ce­ment de la sécu­rité sociale (enve­loppe des dépen­ses de ville, budget des hôpi­taux ONDAM (Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie).

Cette jour­née #Etats­Ge­ne­rauxIn­fir­miers du 1er octo­bre s’orga­ni­sera autour de 5 tables rondes :
• Formation
• Premiers recours
• Consultation infir­mière
• E-santé
• Prévention et la pro­mo­tion de la santé.

Nos orga­ni­sa­tions infir­miè­res ren­contre­ront ensuite les par­le­men­tai­res dans leurs cir­cons­crip­tions afin de leur pré­sen­ter ces mesu­res et de les invi­ter à dépo­ser des amen­de­ments en ce sens.

Le Comité d’Organisation des « Etats Généraux Infirmiers » est com­posé d’un.e repré­sen­tant.e de chaque orga­ni­sa­tion par­ti­ci­pante (lis­tées ci-des­sous). Toute orga­ni­sa­tion infir­mière qui sou­haite nous rejoin­dre est la bien­ve­nue.

Lors de leurs échanges, les orga­ni­sa­tions ont tra­vaillé sur les orien­ta­tions sui­van­tes :

1) L’aug­men­ta­tion de leur niveau d’auto­no­mie et de res­pon­sa­bi­lité

• La par­ti­ci­pa­tion à la gou­ver­nance
• L’accès au 1er recours
• La reconnais­sance et valo­ri­sa­tion de la consul­ta­tion infir­mière
• L’offi­cia­li­sa­tion et valo­ri­sa­tion des acti­vi­tés déjà pra­ti­quées par les infir­mier.e.s qui ne béné­fi­cient pas d’une reconnais­sance
• Le ren­for­ce­ment et mise en place de recher­che en soins infir­miers réa­lisé par des infir­miers dans tous les sec­teurs d’acti­vité
• Le statut de sala­rié pro­tégé pour les infir­miers en santé au tra­vail comme pour les méde­cins du tra­vail

2) L’arrêt immé­diat d’un sys­tème médico-centré pour l’adop­tion d’un sys­tème centré sur le patient

• L’asso­cia­tion des infir­miers et des usa­gers aux prises de déci­sions concer­nant le par­cours de soins du patient, la coor­di­na­tion de ce par­cours, pre­nant en compte l’inté­gra­lité de son contexte de vie, en pas­sant par les struc­tu­res de soins et jusqu’à son retour au domi­cile.
• L’abro­ga­tion des termes d’auxi­liai­res médi­caux et para­mé­di­caux au profit du terme de pro­fes­sion­nels de santé infir­miers
• La modi­fi­ca­tion de la struc­ture du code de la santé pour que toutes les pro­fes­sions de santé béné­fi­cient d’une reconnais­sance équivalente à leur degré de com­pé­ten­ces.

3) La reva­lo­ri­sa­tion des niveaux de rému­né­ra­tion sans contre­par­tie (pro­po­si­tions de modè­les économiques dis­po­ni­bles immé­dia­te­ment)

• Une hausse signi­fi­ca­tive des salai­res (conforme au salaire infir­mier moyen euro­péen)
• Une hausse signi­fi­ca­tive des hono­rai­res

4) L’amé­lio­ra­tion signi­fi­ca­tive des condi­tions de tra­vail (maté­riel, res­sour­ces humai­nes et for­ma­tions) qui contri­buera à pré­ve­nir l’épuisement des pro­fes­sion­nels et sera pro­pice à l’enca­dre­ment des étudiants infir­miers

• Etablir un ratio patients ou lits / soi­gnant qui garan­tira la sécu­rité des patients tant sur le plan des soins à pro­di­guer, que sur le plan phy­si­que et psy­chi­que
• Reconnaitre et avoir une meilleure prise en compte des soins infir­miers réa­li­sés à partir de leurs com­pé­ten­ces (soins tech­ni­ques, écoute, obser­va­tions, accom­pa­gne­ment, sur­veillance, rela­tion d’aide, et d’éducation thé­ra­peu­ti­que notam­ment…)
• Définir les besoins en santé d’un bassin de popu­la­tion afin de mettre en adé­qua­tion la réponse de l’offre de soins dans les ter­ri­toi­res concer­nés.

Nous sommes une pro­fes­sion unie, dont cha­cune des spé­cia­li­tés est une force vive qui œuvre au quo­ti­dien, animés par un seul objec­tif : conso­li­der la qua­lité et la sécu­rité des soins. Par ces Etats Généraux, nous expri­mons tout notre enga­ge­ment au ser­vice des patients dans un contexte où plus que jamais nous avons notre rôle à tenir.

Association des Enseignants des Écoles d’Infirmiers de Bloc Opératoire
Marie-Sophie NIAY, pré­si­dente de l’AEEIBO

Association Française des Infirmières de Cancérologie
Pascale DIELENSEGER, pré­si­dente de l’AFIC

Association Française des Infirmiers de Dialyse, Transplantation et Néphrologie
Dominique SCHMITT, vice-pré­si­dente de l’AFIDTN

Association Française des Infirmiers en Pratique Avancée de Gérontologie
Loriane SALIEGE, pré­si­dente de l’AFIPAG

Association des Infirmiers Libéraux du Bassin Alésien
Dominique JAKOVENKO, pré­si­dent de l’AILBA

Association Nationale des Puériculteurs.rices Diplômé.s et des Étudiants
Emilie RIA, vice-pré­si­dente de l’ANPDE

Association Libre des étudiants infir­miers de bloc opé­ra­toire
Adeline BRIS, pré­si­dente de l’ALEIBO

Association de Promotion de la Profession Infirmière
Cathie ERISSY, secré­taire géné­rale de l’APPI

Comité d’Entente des Ecoles IADE
Ghislaine ROUBY, pré­si­dente CEEIADE

Comité d’Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l’Enfance
Guylaine BABCHIA, pré­si­dente du CEEPAME

CEFIEC
Michèle APPELSHAEUSER, vice-pré­si­dente du CEFIEC
michele.appel­shaeu­ser@ch-epsan.fr - 06 10 50 33 52

Collectif Inter Blocs
Rachid DIGOY, pré­si­dent du CIB

Collège des Infirmièr.e.s Puériculteurs.rices
Charles EURY, pré­si­dent du CIP IPDE

Conseil National Professionnel des Infirmier.es en Pratique Avancée
Julie DEVICTOR, pré­si­dente du CNP IPA

Convergence Infirmière
Ghislaine SICRE, pré­si­dente de Convergence Infirmière

IPAssociation Centre Val-de-Loire
Barbara GOMBERT, pré­si­dente de l’IPAssociation

Fédération Française des Infirmières Diplômées d’État Coordinatrices
Anne-Hélène DECOSNE, pré­si­dente de la FFIDEC

Fédération Nationale des Infirmiers
Daniel GUILLERM, pré­si­dent FNI

Groupement des Infirmiers de Santé au Travail
Nadine RAUCH, pré­si­dente du GIT

Organisation Nationale des Syndicats d’Infirmiers Libéraux
Antoinette TRANCHIDA, pré­si­dente de l’ONSIL

Réseau des Enseignants Infirmiers en Santé au Travail
Véronique BACLE, pré­si­dente du RIIEST

Société Française d’Evaluation et de Recherche Infirmière en Bloc Opératoire
Dany GAUDELET, pré­si­dente de la SOFERIBO

Société Française des Infirmier.e.s Anesthésistes
Arnaud BASSEZ, pré­si­dent de la SOFIA

Société Française de Recherche des Infirmiers en Pratique Avancée
Sébastien CHAPDANIEL, pré­si­dent de la SOFRIPA

Société de Recherche des Infirmières Puéricultrices
Elisa GUISES, pré­si­dente SoRIP

Syndicat natio­nal des Infirmiers Anesthésistes
Christophe PAYSANT, pré­si­dent du SNIA

Syndicat National des Infirmiers de Bloc Opératoire
Olivier WACRENIER, pré­si­dent natio­nal du SNIBO

Syndicat National des Infirmier.e.s Conseiller.e.s de Santé
Saphia GUERESCHI, secré­taire géné­rale du SNICS

Syndicat National des Infirmiers et infir­miè­res Educateurs en Santé
Brigitte ACCART, secré­taire géné­rale du SNIES

Syndicat National des Professionnels Infirmiers
Virginie SCHLIER, pré­si­dente du SNPI

Union Nationale des Infirmier.e.s de Bloc Opératoire Diplômé.e.s d’Etat
Magali DELHOST, pré­si­dente de l’UNAIBODE

Union Nationale des Infirmiers Diplômés d’Etat Libéraux
Sylvie CIRON, membre du CA de l’UNIDEL

Union Nationale des Infirmiers en Pratique Avancée
Tatiana HENRIOT, pré­si­dente de l’UNIPA

Voir aussi
- https://www.san­te­men­tale.fr/actua­li­tes/des-etats-gene­raux-infir­miers-le-1er-octo­bre-2020.html
- https://www.actu­soins.com/336250/etats-gene­raux-infir­miers-une-reflexion-pour-porter-la-pro­fes­sion.html
- https://www.infir­miers.com/actua­li­tes/actua­li­tes/combat-pour-reconnais­sance-pro­fes­sion-infir­miere-conti­nue.html
- https://www.hos­pi­me­dia.fr/actua­lite/arti­cles/20200903-dia­lo­gue-social-trente-trois-orga­ni­sa­tions-infir­mie­res-por­tent-des
- https://toute-la.veille-acteurs-sante.fr/155217/33-orga­ni­sa­tions-infir­mie­res-sunis­sent-pour-faire-enten­dre-la-voix-de-la-pro­fes­sion-lors-des-etats-gene­raux-infir­miers-com­mu­ni­que/
- https://ren­contres­soi­gnan­te­sen­psy­chia­trie.fr/2020/09/02/des-etats-gene­raux-infir­miers-le-1er-octo­bre-2020/
- https://www.face­book.com/340947342750976/posts/1569818426530522/?extid=d5q­COtGDN­Jyg­BAco&d=n
- https://twit­ter.com/infir­mierSNPI/status/1301217621753421826
- https://twit­ter.com/infir­mierSNPI/status/1301147808788078594
- https://conver­gen­cein­fir­miere.com/33-orga­ni­sa­tions-infir­mie­res-sunis­sent-pour-faire-enten­dre-la-voix-de-la-pro­fes­sion-lors-des-etats-gene­raux-infir­miers-du-1er-octo­bre-2020/

Partager l'article