L’hôpital s’effondre : l’été meurtrier

6 juin 2022

Depuis des années, les soi­gnants aler­tent sur les EHPAD, sur les fer­me­tu­res de lits et ser­vi­ces (urgen­ces, psy­chia­trie, mater­nité) et sur la mal­trai­tance ins­ti­tu­tion­nelle : « L’hôpi­tal public se meurt et tout le monde s’en fout ! »

Aujourd’hui :
- 120 ser­vi­ces d’Urgences fermés ou impac­tés la nuit et le WE
- 10 à 15% des lits fermés dans tous les établissements hos­pi­ta­liers de France
- 10% des soi­gnants en mala­die, stress ou burn-out…
- 60.000 postes infir­miers vacants

Demain, avec l’été la situa­tion va encore s’aggra­ver :
- nou­vel­les fer­me­tu­res de lits pour les congés des agents
- nou­velle vague de départs de soi­gnants épuisés

Les soi­gnants se mobi­li­sent ce mardi 7 juin à l’appel de 9 syn­di­cats et des col­lec­tifs Inter Hôpitaux et Inter urgen­ces : des ras­sem­ble­ments sont orga­ni­sés dans toutes les régions (à Paris, devant le minis­tère de la santé à partir de 13h) : "L’hôpi­tal a besoin de vous, pour être là quand vous aurez besoin de lui."

Population et pro­fes­sion­nels tous ensem­ble disons :
" La mort de l’hôpi­tal, les morts à l’hôpi­tal STOP ÇA SUFFIT "
https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Hopital-deses­pe­re­ment-mal­traite-il-va-y-avoir-des-morts-Faudra-comp­ter-les.html

Partager l'article