10.000 manifestants à Paris le 14 novembre pour sauver l’hopital suite à l’appel unitaire à la mobilisation

Appel unitaire à la mobilisation du 14 novembre hôpital cliniques EHPAD

11 novembre 2019

"Sauvons notre hôpital, donnez-nous les moyens", "Soignant épuisé, patient en danger", "Je fais pas d’argent je soigne les gens" : des milliers d’infirmiers, d’aides-soignants, de médecins et d’étudiants ont manifesté jeudi 14 novembre un peu partout en France, pour réclamer davantage de moyens et d’effectifs (10.000 à Paris, 2.000 à Toulouse, 1.900 à Clermont-Ferrand, des centaines dans toutes les grandes villes comme Brest, Nantes, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille,...).

A l’APHP, le taux de mobilisation communiqué par l’administration était de 56,5% pour les personnels médicaux, et de 20,5 % pour les personnels non médicaux. Les plus mobilisés des 37 hôpitaux de l’APHP (taux de mobilisation des 77.000 agents) :
- Debré 44%
- A Paré, E Roux 36%
- St Louis 34%
- Bicêtre 32%
- Beaujon 28%
- Necker, Béclère, Clémenceau, Rothschild 27%
- Poincaré 26%
- Avicenne, HEGP, Lariboisière 25%
- Cochin, Mondor 23%
- Bichat, HAD 21%

- Toulouse :
https://www.ladepeche.fr/2019/11/14/crise-a-lhopital-medecins-et-personnels-soignants-defilent-en-nombre-a-toulouse,8541279.php
- Clermont-Ferrand :
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/1-900-personnes-mobilisees-au-chu-de-clermont-ferrand-pour-sauver-l-hopital-public-et-l-enseignement-de-la-sante_13684192/

L’appel unitaire à cette mobilisation nationale pour sauver l’hôpital :

Depuis le printemps, les personnels des urgences se mobilisent dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail et revendiquant des effectifs, une augmentation de salaire et l’ouverture de lits pour accueillir les patients en sécurité et dans la dignité. Ces revendications se sont étendues depuis à l’ensemble des professionnels de nos différents secteurs d’activités parce qu’il y urgence à obtenir des moyens supplémentaires pour l’hôpital et l’ensemble des établissements de Santé et d’Action Sociale.

Les députés n’en ont pas tenu compte, en votant en première lecture le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale proposé par le gouvernement. Ils ne font qu’amplifier la colère et la détermination des personnels et des usagers

Réunies à la bourse du travail le 4 novembre 2019, les collectifs : Inter blocs, Inter Hôpitaux , Inter Urgences et le printemps de la psychiatrie, et les organisations syndicales représentatives médicales ainsi que paramédicales AMUF, APH, CFE- CGC, CFTC, CFDT, CGT, SNPHARE, SUD, UNSA et la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité appellent à la mobilisation des salariés et des usagers pour défendre notre hôpital, notre système de Santé et d’Action Sociale.

Nous exigeons d’être reçus par le Premier ministre pour engager des négociations urgentes en particulier sur les thèmes suivants : 
- Recrutement de professionnels supplémentaires immédiatement et plan de formation pluridisciplinaire 
- Revalorisation générale des salaires pour rattraper les 10 ans de blocage, et reconnaissance des qualifications des professionnels 
- Renforcement des moyens financiers significatifs pour les établissements, ce qui passe par une revalorisation de l’ONDAM à au moins 5% dans le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 
- L’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits et la réouverture de lits là où c’est nécessaire 
- De réelles mesures qui garantissent l’accès, la proximité et une prise en charge optimale en terme de qualité et de sécurité des soins pour toutes et tous partout.

Toutes et tous ensemble le 14 novembre 2019 pour une journée nationale de grève et de manifestations !

Manifestation à Paris : Rassemblement entre 12h00 et 14h00 à Port-Royal, pour un départ à 14h en direction du Sénat, de l’Assemblée Nationale et de l’hôtel Matignon.

Partager l'article