Il y a urgence, pour nous tous : #nosviesdabord

Il y a urgence, pour nous tous : #nosviesdabord

5 février 2019

Peut on encore accepter qu’un soignant se suicide au travail ? Pouvez vous accepter de mourir en salle d’attente des Urgences d’un délai trop long avant d’être soigné ?

Prendre soin de vous, c’est ce que nous savons faire de mieux. Or, aujourd’hui, nous n’avons plus les moyens de le faire correctement. A l’hôpital, en maternité, en EHPAD, au domicile, et dans tous les secteurs de santé, nous souffrons d’un manque de moyens mettant en danger les prises en charge de nos patients. Les drames ne sont plus exception.

Le risque pour vous, augmente avec le nombre d’heures d’attente aux Urgences, avec la réduction d’effectif soignant d’un service, avec l’éloignement de structures de soin, avec l’absence de lits disponible dans le service requis pour votre pathologie.

Ce risque n’est pas une statistique, mais une réalité, qui se passe déjà chaque jour dans nos structures de soin. De nombreuses instances nationales, professionnels de santé, syndicats, usagers n’ont de cesse d’alerter les pouvoirs publics sur ces questions.

Pourtant la rigueur budgétaire est toujours à l’ordre du jour. En parallèle, on ne nous demande plus de vous soigner mais d’être efficients, polyvalents, rentables, flexibles. Nous refusons de considérer les structures de soin comme des entreprises. Nous ne sommes pas des robots du soin et vous n’êtes pas des marchandises.

Pour nous aider à prendre soin de vous et redonner au soin son sens premier d’humanité, nous avons besoin de la mobilisation de tous. La question de la santé doit être entendue.

Partagez l’information, accompagnez les soignants en grève ou ceux en gilets jaunes avec le #nosviesdabord : infirmières, médecins, para med, techniciens, agents, administratifs, réquisitionnés ou non, rejoignez vous à la pause et envoyez nous votre photo de groupe avec le #nosviesdabord.

Si vous ne pouvez pas manifester, inondez les réseaux sociaux, depuis chez vous, en famille, avec vos enfants, de votre bureau, votre voiture, vos vacances avec le #nosviesdabord #souffranceInfirmière

Pour que compte d’abord la vie : https://youtu.be/hQo3FEFLiq0

En cas de problème :
- pensez à faire un signalement à l’Observatoire de la souffrance au travail (OSAT infirmier) sur le site https://souffrance-infirmiere.fr/
- vous pouvez également vous exprimer sur les réseaux sociaux avec #souffranceInfirmière ou https://twitter.com/SouffranceIDE

Partager l'article