La voix des infirmières : le SNPI dans les médias (octobre 2021)

La voix des infirmières : le SNPI dans les médias (octobre 2021)

30 octobre 2021

Principaux articles de presse dans lesquels la profession infirmière a pu faire entendre sa voix en octobre 2021, par l’intermédiaire du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC :

« Avant le Ségur, les infirmiers se situaient à – 20 % sous le salaire moyen européen, depuis la revalorisation, on est encore à – 10 % »
https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/10/27/difficultes-a-recruter-absenteisme-et-demissions-a-l-origine-de-la-fermeture-des-lits-dans-les-hopitaux-selon-olivier-veran_6100123_3224.html

"On a des lits qui existent mais il n’y a personne à mettre autour" : William Perel (SNPI) dénonce le manque de personnel à l’hôpital

30% des jeunes diplômés abandonnent la profession infirmière dans les cinq ans qui suivent l’obtention du diplôme. L’explication tient à "la différence entre le métier rêvé et les conditions d’exercice réelle" pour Thierry Amouroux du SNPI CFE-CGC
- https://www.lalsace.fr/sante/2021/10/28/les-etudiants-infirmiers-en-perte-de-sens-des-repercussions-sur-le-systeme-hospitalier
- https://www.bienpublic.com/sante/2021/10/28/les-etudiants-infirmiers-en-perte-de-sens-des-repercussions-sur-le-systeme-hospitalier

"Beaucoup de soignants sont laminés, broyés par le système, avec des conditions de travail de plus en plus difficiles" selon Thierry Amouroux du syndicat infirmier SNPI CFE-CGC. Vague de départs, entre perte de sens, et dégoût face aux plans d’économies
https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/lits-d-hopitaux-fermes-faute-de-personnel-beaucoup-de-soignants-sont-lamines-broyes-par-le-systeme-denonce-un-syndicat-infirmier_4823619.html

Casse des hôpitaux : "Le gouvernement continue pour des raisons économiques de fermer des lits, de supprimer des postes, ce qui aggrave les conditions de travail des soignants qui restent"
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/a-l-hopital-public-un-lit-sur-cinq-est-ferme-faute-de-personnel-1635354628

+30% de charge de travail des infirmières ! A côté des lits fermés budgétairement, on a des lits qui ferment faute de soignants refusant de travailler dans des conditions incompatibles avec la qualité des soins
https://www.lejsl.com/sante/2021/10/28/les-etudiants-infirmiers-en-perte-de-sens-des-repercussions-sur-le-systeme-hospitalier

Avec la dégradation des conditions de travail suite aux plans d’économies des hôpitaux, il y a des postes vacants dans tous les établissements de France. Nous sommes désespérés et les choses ne font qu’empirer.
- https://www.france24.com/fr/france/20211029-p%C3%A9nurie-de-soignants-le-mod%C3%A8le-hospitalier-fran%C3%A7ais-au-bord-de-la-rupture
- https://francenewslive.com/le-modele-hospitalier-francais-au-bord-de-leffondrement/460079/

Conditions de travail, charge en soins, absentéisme, burn-out, démissions : après les plans d’économies à l’hôpital, « la situation n’a jamais été aussi catastrophique » selon Thierry Amouroux du syndicat infirmier SNPI CFE-CGC
https://www.lefigaro.fr/social/absenteisme-burn-out-demissions-a-l-hopital-la-situation-n-a-jamais-ete-aussi-catastrophique-20211027

Pénurie d’infirmières : lits fermés, retards de soins... l’#hôpital en surtension
La crise du Covid19 n’a fait qu’accentuer le mal-être d’une profession exsangue, qui se plaint depuis plusieurs années de conditions de travail de plus en plus dégradées.
https://www.leparisien.fr/societe/sante/penurie-dinfirmieres-lits-fermes-retards-de-soins-lhopital-en-surtension-28-10-2021-P32ETXMULVG7RAJK7MACFS7FWA.php

SudRadio, LesVraiesVoix : Manque de soignants, lits fermés : Veut-on la fin de l’hôpital public ?
- "Voir que dès le 11 mai 2020 les gestionnaires sont revenus pour nous dire de reprendre les plans d’économie, ça a été terrible" https://youtu.be/4YIGi9EuRYc
- "On est quand même confronté au seul gouvernement du monde qui continue de fermer des lits en période d’épidémie" https://youtu.be/4YIGi9EuRYc

Thierry Amouroux, du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI-CFE-CGC), rappelle le fort turn-over et la difficile fidélisation existant déjà dans la profession, avec une durée d’exercice comprise entre sept et treize ans selon lui. « La spirale infernale se poursuit, ajoute le syndicaliste. Avec les départs, la poursuite des restructurations, des économies et des fermetures de lits dans les hôpitaux… la charge de travail des personnels augmente, le ratio infirmier-patient s’aggrave, ce qui provoque encore de nouveaux départs… »
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/10/12/a-l-hopital-un-climat-morose-malgre-la-sortie-de-la-crise-sanitaire_6097991_3244.html

Vous pouvez nous suivre au quotidien sur :
- Facebook
- Twitter

Partager l'article