HAS Traitements de l’hépatite C : élargissement des populations cibles

traitement hepatite C

11 juillet 2016

La HAS a évalué six antiviraux d’action directe indiqués dans le traitement de l’infection chronique par le virus de l’hépatite C. Ces médicaments ont modifié la prise en charge des malades en permettant de les guérir dans la majorité des cas.

Dans un premier temps, la HAS avait recommandé de traiter les patients qui présentaient un stade de fibrose avancé (F3 et F4) ainsi que les malades symptomatiques et ceux qui avaient des comorbidités. Ces malades ayant été pris en charge, la HAS recommande donc aujourd’hui d’élargir la population cible des patients à traiter en priorité.

Depuis 2014, la HAS a évalué six antiviraux d’action directe (Daklinza®, Exviera®, Harvoni®, Olysio®, Sovaldi®, Viekirax®). Ces médicaments ont bouleversé la prise en charge de l’hépatite C. Ils permettent une guérison dans la majorité des cas.

En 2014, la HAS préconisait de traiter en priorité les populations pour lesquelles le traitement était le plus urgent. Aujourd’hui, l’institution préconise d’étendre la population cible. Les populations à traiter en priorité sont désormais les patients :
- ayant une fibrose hépatique de stade F2 ;
- greffés (quel que soit l’organe) ;
- en attente de greffe ;
- en hémodialyse ;
- co-infectés par le VIH ;
- ayant des manifestations extra-hépatiques du virus de l’hépatite C ;
- ayant une hépatite C de génotype 3 ;
- ayant des facteurs de risque de progression rapide de l’hépatite ;

La HAS préconise aussi de traiter les patients susceptibles de transmettre le virus.

Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2639756/fr/traitements-de-l-hepatite-c-elargissement-des-populations-cibles

Partager l'article