Alerte des infirmiers de Santé au Travail

20 février 2021

Le Groupement des infir­miers de santé au tra­vail GIT a lancé une péti­tion concer­nant le futur projet de Loi nº 3718 pour ren­for­cer la pré­ven­tion en santé au tra­vail.

Cette péti­tion exprime les prin­ci­pa­les inquié­tu­des eu égard à la pro­fes­sion :
- Une for­ma­tion hété­ro­gène et qui dépend avant tout du choix de l’employeur
- La non reconnais­sance de notre spé­cia­lité et de notre place dans ce projet
- L’absence d’un cadre juri­di­que comme le statut de sala­rié pro­tégé

Le SNPI sou­tien cette péti­tion, et vous invite à la signer !

La santé des sala­riés Français en péril !

Les Infirmiers de Santé au Travail reven­di­quent d’être enten­dus et pris en consi­dé­ra­tion dans le cadre du projet de réforme en santé au tra­vail.

À plu­sieurs repri­ses, nous avons informé le gou­ver­ne­ment, échangé avec des dépu­tée à l’Assemblée Nationale pour expli­quer nos préoc­cu­pa­tions, nos pré­ro­ga­ti­ves, les réa­li­tés et néces­si­tés du ter­rain.

Ce projet de réforme sur la santé au tra­vail ne prend que très peu en compte et de manière très impré­cise nos requê­tes.

À la lec­ture de ce projet de réforme, nous cons­ta­tons que de nom­breux champs d’action demeu­rent flous, peu précis, inexacts. Les acteurs concer­nés ne sont pas nommés, les mis­sions peu expli­ci­tées :
- Article 4 : Quels rôles auprès de quels acteurs dont les spé­ci­fi­ci­tés et actions sont reconnues et offi­cia­li­sées ?
- Article 21 : Ne faut-il pas main­te­nant reconnaî­tre la spé­cia­lité de l’infir­mier de santé au tra­vail, avec une for­ma­tion diplô­mante égale et offi­cielle dans l’ensem­ble des uni­ver­si­tés et cursus diplô­mants
- Article 23 : Nous avons besoin que le Code de la Santé Publique intè­gre la nou­velle pra­ti­que avan­cée de la pro­fes­sion d’infir­mier.

La pré­ven­tion est au coeur de notre société actuelle. Les infir­miers de Santé au tra­vail repré­sen­tent l’une des seules pro­fes­sions dans laquelle la pré­ven­tion est inté­grée dans sa for­ma­tion de base. Il est regret­ta­ble que le texte de réforme actuel ne pré­voit aucu­ne­ment d’opti­mi­ser la qua­lité de cette for­ma­tion, à tra­vers un cursus LMD (Licence, Master, Doctorat).

Nous crai­gnons que les décrets d’appli­ca­tion de ce nou­veau projet de réforme demeu­rent en déca­lage avec les vrais besoins du ter­rain et les réel­les atten­tes des infir­miers de santé au tra­vail. Pourtant, ce sont des acteurs essen­tiels pour sa mise en place.

À ce jour, nous assu­rons le suivi de santé de nom­breux sala­riés en ser­vice auto­nome et en ser­vice inter-entre­prise sans reconnais­sance, ni spé­cia­lité reconnue de notre dis­ci­pline. N’est-ce pas un para­doxe, au moment où le texte de réforme de Mme La Députée Charlotte Lecocq reven­di­que la santé au tra­vail comme un axe prio­ri­taire des pou­voirs publics ?

Au nom du Groupement des Infirmiers de Santé au Travail, nous affir­mons ce jour notre droit de parole et reven­di­quons d’être une nou­velle fois enten­dus, pour mieux être pris en consi­dé­ra­tion et espé­rer obte­nir la reconnais­sance au regard de notre enga­ge­ment et exper­tise quo­ti­diens dans le suivi de santé des sala­riés.

Nous remer­cions tous les acteurs et per­son­nes qui s’enga­gent à nos côtés et nous sou­tien­nent en signant sur :
https://www.change.org/p/assembl%C3%A9e-natio­nale-la-sant%C3%A9-des-salari%C3%A9s-fran%C3%A7ais-en-danger?utm_content=cl_sha­re­copy_27203634_fr-FR%3A3&recrui­ter=754806901&utm_source=share_peti­tion&utm_medium=copy­link&utm_cam­paign=share_peti­tion&utm_term=G%3ESearch%3ESAP%3EFR%3EBrand%3EAll-Match-Types

Plus de détails sur le site du GIT
https://www.git-france.org/reac­tion-du-git-face-au-projet-de-reforme/

Partager l'article