Revalorisation 2021 des soignants : il faudra encore attendre !

Revalorisation salariale des soignants 2021 Ségur de la Santé

1er octobre 2021

Attention, l’effet sera bien rétroactif au 1er octobre, par contre comme les textes ne sont parus que le 30 septembre pour la catégorie A}} (et toujours en attente pour la catégorie B) les conséquences sur les comptes en banque n’arriveront que sur les salaires de fin décembre ou fin janvier 22.

La reva­lo­ri­sa­tion des grilles sala­ria­les au 1er octo­bre 2021 concerne l’ensem­ble des per­son­nels soi­gnants (aides-soi­gnants, infir­miers, infir­miers spé­cia­li­sés, cadres de santé) ainsi que les pro­fes­sion­nels médico-tech­ni­ques et de la réé­du­ca­tion (kiné­si­thé­ra­peu­tes, mani­pu­la­teurs radio, ergo­thé­ra­peu­tes, orthop­tis­tes, ortho­pho­nis­tes, psy­cho­mo­tri­ciens ou encore pédi­cure-podo­lo­gues) de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière FPH.

Annoncée le 12 avril 2021, par le minis­tre des Solidarités et de la Santé, la reva­lo­ri­sa­tion des car­riè­res pour les per­son­nels para­mé­di­caux cons­ti­tue le deuxième volet des accords du Ségur de la santé signés en juillet 2020.

Si l’effet sera bien rétroac­tif au 1er octo­bre, il faudra encore atten­dre plu­sieurs mois avant son effet sur les comp­tes en banque ! La mesure a été annon­cée en avril, mais les textes ne sont parus que le 30 sep­tem­bre, donc nous n’aurons rien sur les salai­res de fin octo­bre. Avec le calcul d’apo­thi­cai­res sur les repri­ses d’ancien­neté, le temps que les ser­vi­ces RH pro­dui­sent les arrê­tés indi­vi­duels de reclas­se­ment, pour les soi­gnants déjà en poste, les effets visi­bles sur les les bul­le­tins de salai­res seront pour fin décem­bre ou fin jan­vier ! indi­que Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC.

Par ailleurs, la reva­lo­ri­sa­tion se fait par reclas­se­ment dans une nou­velle grille sala­riale, donc pour la grande majo­rité des soi­gnants, cela ne repré­sen­tera qu’une poi­gnée d’euros ! Selon les échelons on peut ne gagner qu’un point (4 euros net) ou une quin­zaine. Beaucoup de com­mu­ni­ca­tion gou­ver­ne­men­tale, mais au final la mon­ta­gne accou­che d’une souris ! Nous devrons encore atten­dre pour rejoin­dre le salaire infir­mier moyen de l’OCDE ! Voir :
- IDE au pre­mier grade, le salaire à partir d’octo­bre 2021 : https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Salaire-infir­mier-grade-1-hopi­tal-FPH-octo­bre-2021-apres-reva­lo­ri­sa­tion-Segur.html
- IDE au second grade, le salaire à partir d’octo­bre 2021 : https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Salaire-infir­mier-grade-2-hopi­tal-FPH-octo­bre-2021-apres-reva­lo­ri­sa­tion-Segur.html

Le SNPI tient à saluer par­­ti­­cu­­liè­­re­­ment
- l’aumône d’un point d’indice (4 euros brut) accor­­dée aux infir­­miers du 8ème échelon au 1er grade, et de 3 points d’indice (13 euros brut) accor­­dée aux infir­­miers du 5ème échelon du 2eme grade !
- l’usine à gaz de la reprise d’ancien­­neté acquise dans l’ancien échelon : 1/2, 2/3, 5/6, 6/7, 3/4 de reprise par­­tielle : la tech­­no­s­truc­­ture dans toute sa splen­­deur !

Une pre­mière aug­men­ta­tion de 183 € net par mois avait été mise en place en fin d’année 2020 pour les pro­fes­sion­nels des établissements de santé et des Éhpad (infir­miers, aides-soi­gnants, sages-femmes, mani­pu­la­teurs-radio, secré­tai­res médi­caux...) et pour les pro­fes­sion­nels sociaux et médico-sociaux des autres sec­teurs (accom­pa­gne­ment de per­son­nes han­di­ca­pées, aide à domi­cile, pro­tec­tion de l’enfance...).

Cette aug­men­ta­tion géné­rale de 183 € net par mois sera élargie à 18 500 autres soi­gnants du sec­teur social et médico-social, rele­vant de la fonc­tion publi­que mais dont les struc­tu­res ne sont pas rat­ta­chées à un hôpi­tal ou un Éhpad.

Attention, l’effet sera bien rétroac­tif au 1er octo­bre, par contre comme les textes ne sont parus que le 30 sep­tem­bre pour la caté­go­rie A (et tou­jours en attente pour la caté­go­rie B) les consé­quen­ces sur les comp­tes en banque n’arri­ve­ront que sur les salai­res de fin décem­bre ou fin jan­vier 22.
- Décret n° 2021-1256 du 29 sep­tem­bre 2021 reva­lo­ri­sant le dérou­le­ment de car­rière des corps para­mé­di­caux de la caté­go­rie A de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2121289D) https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126127
- pour les infir­miers en soins géné­raux, infir­miers de bloc opé­ra­toire et pué­ri­cultri­ces de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière, mem­bres du corps des infir­miers en soins géné­raux et spé­cia­li­sés : Décret n° 2021-1262 du 29 sep­tem­bre 2021 fixant l’échelonnement indi­ciaire appli­ca­ble au corps des infir­miers en soins géné­raux et spé­cia­li­sés de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2121324D) https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126441
- Décret n° 2021-1261 du 29 sep­tem­bre 2021 fixant l’échelonnement indi­ciaire appli­ca­ble au corps des infir­miers anes­thé­sis­tes de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2121322D) https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126427
- Décret n° 2021-1260 du 29 sep­tem­bre 2021 fixant l’échelonnement indi­ciaire appli­ca­ble au corps des cadres de santé para­mé­di­caux de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2121312D) https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126409
- Décret n° 2021-1259 du 29 sep­tem­bre 2021 fixant l’échelonnement indi­ciaire appli­ca­ble au corps des auxi­liai­res médi­caux exer­çant en pra­ti­que avan­cée de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2121309D)
https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126392
- Décret n° 2021-1267 du 29 sep­tem­bre 2021 fixant l’échelonnement indi­ciaire appli­ca­ble au corps des aides-soi­gnants et des auxi­liai­res de pué­ri­culture de la fonc­tion publi­que hos­pi­ta­lière (NOR : SSAH2127678D) https://www.legi­france.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044126512

Partager l'article