Vu sur le net

Classes moyennes : la définition

11 juin 2014

Pour définir les classes moyennes, la CFE-CGC retient la définition présentée dans son enquête intitulée "Le logement, facteur d’éclatement des classes moyennes ?". Ainsi, pour différencier les classes moyennes selon les revenus, celles-ci ont été partagées en trois groupes de revenus de taille comparable (avec un tiers des ménages dans chacun d’entre eux) :
- 1. La "classe moyenne inférieure" rassemble ceux qui gagnent plus de 1000 euros et moins de 1 800 euros (salaire brut mensuel) pour une personne seule. En appliquant un coefficient de 1,5* pour prendre en compte l’effet de mutualisation de leurs ressources et de leurs dépenses, ce seuil de revenu est de 2 700 euros pour un couple.
- 2. La "classe moyenne intermédiaire" est composée des ménages qui gagnent entre 1 800 euros et 2 500 euros (entre 2700 et 3 750 euros à deux).
- 3. La "classe moyenne supérieure" rassemble ceux qui gagnent entre 2 500 euros et 4 400 euros (entre 3 750 et 6 600 euros à deux).

S’appuyant sur ce critère du revenu, on distingue trois strates au sein des classes moyennes :
- La classe moyenne inférieure : 17 % de la population active,
- La classe moyenne intermédiaire : 16 % de la population active,
- La classe moyenne supérieure : 15 % de la population active.

Les ménages dont le revenu excède 4 400 euros par mois pour une personne seule ou 6 600 euros pour un couple ont été classés parmi les "hauts revenus".

* On applique ensuite + 0,4 par personne supplémentaire.

Exemples :
- Un couple avec 1 enfant/Coefficient = 1,9
- Un couple avec 2 enfants/Coefficient = 2,3
- Un couple avec 3 enfants/Coefficient = 2,7

Source : confédération CFE-CGC

Partager l'info



 


toute l’Actualité