AP-HP hôpitaux de Paris

Avec 40 millions de bénéfice, l’AP-HP cherche à économiser 30 millions sur le dos du personnel

On se retrouve dans la situation des entreprises privées qui licencient alors qu’elles font des bénéfices !

15 juin 2015
RTT APHP mouvement

Sur un budget annuel de 7 milliards d’euros, l’AP-HP n’avait un déficit que de 8 millions en 2013, et de 9 millions en 2014. Présenté le 8 juin 2015 en commission médicale d’établissement (CME), l’État prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) 2015 de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) présente un retour à l’équilibre marqué par un excédent de 40 millions d’euros. Par ailleurs, la dette est en baisse de 13% depuis 3 ans.

"Comment Martin Hirsch peut-il croire que les agents vont le laisser faire 30 millions d’économies sur le dos du personnel, alors que l’AP-HP prévoit 40 millions de bénéfice ?" demande Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI CFE-CGC). "On se retrouve dans la situation des entreprises privées qui licencient alors qu’elles font des bénéfices !"

"Depuis 4 ans, du fait d’une succession de plans d’économies, l’AP-HP a du réduire ses dépenses de 150 millions par an, soit 600 millions d’économies, en supprimant du personnel, en baissant la qualité du matériel, en vendant des locaux, en fermant des lits : aujourd’hui, il n’y a plus de gras, on a atteint l’os !" précise Thierry Amouroux.

"Avec une logique industrielle de flux tendu, l’infirmière d’un service se retrouve sans seringue de 10 cc ou de compresses, et doit aller aller en chercher dans un autre service. Telle autre devra garder sa blouse deux ou trois jours faute de blouse de rechange. Parfois on manque même de draps pour changer les lits, comme à l’HEGP. Le quotidien infirmier, c’est gérer le manque."

"C’est aussi s’adapter à du matériel déficient, car à bas coût, dont on jette une partie car il est défectueux. C’est revenir régulièrement surveiller une perfusion dont le goutte-à-goutte se dérègle, aux dépens du temps d’écoute, de relation d’aide et d’accompagnement."

Plus de détails sur http://www.syndicat-infirmier.com/-...

Partager l'info



 


toute l’Actualité