Retraite et protection sociale

Décembre 2008 : la retraite à soixante dix ans !

31 décembre 2008

Dans le cadre des mesures visant à généraliser le travail jusqu’à 70 ans, il vous est conseillé de commander des déambulateurs auprès du magasin hôtelier de votre établissement, au titre des fournitures de bureau.

Ceci afin de permettre une meilleure prise en charge et une amélioration de la productivité des salariés seniors au travail. Nous vous conseillons de retenir les matériels déjà homologués par les heureux élus du Sénat et l’Académie Française.

Témoignages :
- Alain : "J’ai choisi un modèle avec un petit siège, c’est vraiment pratique lorsque je dois m’installer pour essayer de poser une perfusion avec mon parkinson"
- Sylvie : "Je suis très satisfaite du déambulateur, j’ai pu choisir un modèle avec un petit panier, ce qui est très utile pour poser mon plateau de soins, car je n’ai plus la force de pousser le grand chariot de soins"

Cauchemar ou prédiction ?

La retraite à soixante dix ans ! La comédie selon laquelle ce serait « pour ceux qui le souhaitent » ne doit pas faire illusion. C’est la fin du droit à la retraite à 60 ans conquis en 1981.

Henri Guaino, Conseiller de Nicolas Sarkozy, a expliqué lors du Grand Rendez-vous Europe1 et Le Parisien, dimanche 2 novembre 2008, que, derrière la possibilité de travailler jusqu’à 70 ans et les allongements successifs de durées de cotisations, c’était bien finalement l’âge légal de départ à la retraite qui allait être remis en cause.

Ceux qui travailleront plus longtemps auront plus, ceux qui travailleront moins longtemps auront moins. On connaît la musique. Qui sera alors libre de « choisir » ?

Les débats parlementaires ont introduit la possibilité de travailler jusqu’à 70 ans. Malgré l’âge canonique de certains responsables politiques, la question de l’âge de la prise de retraite ne peut être sérieusement envisagée qu’en tenant compte des conditions de travail qui sont loin d’être optimales dans notre pays.

Le Conseil constitutionnel a validé en décembre 2008 la mesure qui recule de 65 à 70 ans l’âge auquel un salarié peut être mis d’office à la retraite par son employeur. Ce texte controversé s’appliquera dès 2010 dans le cadre de la loi de financement 2009 de la Sécurité sociale.

Pour l’instant (mais sans illusion sur l’avenir) dans le nouveau dispositif, les employés pourront toujours bénéficier d’une pension complète dès 60 ans sous réserve d’avoir cotisé assez longtemps. De même, les retraités qui atteignent 65 ans restent assurés de ne pas être pénalisés même s’ils n’ont pas cotisé suffisamment.

Laisser quelqu’un jusque 70 ans en service d’urgence de nuit relève plutôt de la mise en danger d’autrui !

La CFE-CGC est bien obligée de constater que, trop souvent, les entreprises préfèrent ne pas se préoccuper des conditions de travail et changer le personnel une fois usé.

L’urgence est de traiter les dossiers des conditions de travail :
- celui de la pénibilité a achoppé dans la négociation et traîne dans les couloirs ministériels ;
- celui de la santé au travail avance d’un train de sénateur avec des propositions de dégagement juridique du ministère, tandis que les affaires de dysfonctionnement de services se multiplient (le dernier étant celui de Toulouse) ;
- celui de la réparation des accidents du travail s’est concrétisé par la réponse la plus faible de tout le système judiciaire, ce qui explique la non signature de la CFE-CGC.

C’est dans ce contexte que l’on voudrait faire travailler les personnes jusqu’à 70 ans alors même que la France ne respecte même pas la stratégie de Lisbonne avec un taux d’emploi des plus de 55 ans qui est ridiculement faible...

Partager l'info



 


toute l’Actualité