EHPAD et Gouvernance Hospitalière

Directeurs des ARS 26 Agences Régionales de Santé

On compte 27% de femmes pour 73% d’hommes et l’âge moyen des préfigurateurs est de 51 ans.

1er octobre 2009

Le 30 septembre 2009, les 26 préfigurateurs des futures ARS ont été nommés en Conseil des ministres. La prise de fonction de ces futurs directeurs des ARS sera précédée d’un séminaire « d’intégration » les 8, 9 et 10 octobre 2009.

Des profils diversifiés
- 50% des nominés exercent ou ont exercé au sein de l’Etat, dont : 19% en préfecture (préfets et sous-péfets) 19% en administration centrale ou dans un corps d’inspection 15% en Ddass ou Drass.
- 23% exercent ou ont exercé dans un organisme de sécurité sociale
- 15% sont des candidats d’ouverture, issus du secteur privé
- 8% sont médecins
- 27% viennent d’une direction d’ARH

Bref résumé des parcours de ces directeurs et directrices d’ARS (CV en téléchargement) :

Martine Aoustin, 59 ans, assurera la direction de l’ARS du Languedoc-Roussillon. Ce médecin de formation assurait depuis 2002 la direction de la mission ministérielle « Tarification à l’activité » au ministère de la Santé, après avoir été chargée de mission auprès du directeur de la Dhos entre 2000 et 2002. Pendant près de 25 ans (de 1977 à 2000) elle a été médecin conseil (chef de service) de l’assurance maladie après un début de carrière comme médecin libéral (1975-1977).

Dominique Blais, 59 ans, assurera la direction de l’ARS de Corse. Directeur de l’ARH Basse Normandie depuis décembre 2006, cet ancien élève de l’Ena a fait l’essentiel de sa carrière dans l’administration du ministère de l’Intérieur : secrétaire général à la préfecture de l’Isère entre 2002 et 2006, après avoir été sous-préfet de Thionville (Moselle) entre 1997 et 2002 et sous-préfet de Châlons-sur-Saône (Saône-et-Loire) entre 1996 et 1997. Dominique Blais a également été directeur de cabinet du Préfet de la Région Alsace (1992-1996), et chef du bureau des affaires budgétaires au ministère de l’Intérieur (1989-1992).

François-Emmanuel Blanc, 50 ans, assurera la direction de l’ARS de Poitou-Charentes. Juriste de formation et ancien élève du Cness (Centre national d’études supérieures de la sécurité sociale de Saint-Étienne), François-Emmanuel Blanc a exercé des fonction de direction dans cinq Cpam. Directeur général de la Cpam des Bouches-du-Rhône depuis 2006, il a également été directeur général de celle du Puy-de-Dôme (2000-2006) après avoir été directeur adjoint de la Cpam de Seine-Saint-Denis entre 1994 et 2000. Il a débuté sa carrière comme directeur de l’administration générale de la Cram du Centre (1986-1992) puis directeur production de la Cpam du Loiret (1992-1994).

Xavier Chastel, 42 ans, assurera la direction de l’ARS de Midi-Pyrénées. Ingénieur polytechnicien et du corps des Mines, il a fait une partie de sa carrière dans l’industrie. Il était jusqu’en 2008, PDG du premier producteur mondial d’aciers rapides Erasteel (groupe Eramet) après avoir été chez Carrefour, entre 1999 et 2003, comme directeur de la stratégie du groupe, directeur des Carrefour d’Angoulême et de Sartrouville et directeur adjoint de Carrefour Étampes. Il a débuté sa carrière au ministère de l’Industrie (1993-1996) comme chef du service régional de l’environnement industriel à la Drire Languedoc-Roussillon. Puis il a été adjoint au chef de bureau en charge des régimes de retraite au ministère de l’Économie (1996-1997), où il a alors « croisé Frédéric Van Roekeghem », a-t-il confié. Il a également été conseiller technique au cabinet de Martine Aubry, alors ministre de l’Emploi (1997-1999) en charge de la famille, des retraites et des organismes complémentaires.

Cécile Courrèges, 34 ans, assurera la direction de l’ARS de Bourgogne. Diplômée de l’ENSP (École nationale de santé publique) et de l’ENA, elle était adjointe du secrétaire général des ministères sociaux, Jean-Marie Bertrand, chef de projet sur les ARS. Elle a été directrice de la Ddass des Deux-Sèvres entre 2006 et 2008 et adjointe au chef de l’Igas entre 2004 et 2005. Elle a débuté sa carrière comme inspectrice adjointe des affaires sociales à l’Igas.

Philippe Damie, 52 ans, assurera la direction de l’ARS de la Guyane. Phillipe Damie est titulaire d’un diplôme d’administration publique et ancien élève de l’ENSP. Il était directeur de l’ARH de Guyane depuis cette année, après avoir été directeur des affaires sanitaires et sociales des Hauts-de-Seine entre 2006 et 2008. Responsable du service « politique hospitalière et médico-sociale » (Ddass des Yvelines) entre 1992 et 1995, il a ensuite travaillé à la direction des hôpitaux (1996-1998) avant de prendre la direction de la Ddass du Lot-et-Garonne (1998-2003). Il a également été directeur de la santé et du développement social de la Martinique

Dominique Deroubaix, 57 ans, assurera la direction de l’ARS de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Diplômé de l’ENSP, il a débuté sa carrière comme attaché de direction du Centre hospitalier de Chartres, avant de devenir directeur adjoint puis directeur de l’hôpital Saint-Antoine à Paris (1987-1992). En 1993, il devient brièvement directeur de la stratégie de l’AP-HP, avant de prendre la direction du groupe hospitalier Necker (1993-1996). De 1996 à 2000, il est directeur de l’ARH d’Aqutaine, pus revient à l’AP-HP comme secrétaire général. De 2003 à 2006, il est directeur de la maison départementale de retraite de Reignier (Haute-Savoie). Et depuis 2006, il dirige l’ARH Nord-Pas-de-Calais.

Marie-Sophie Desaulle, 50 ans, assurera la direction de l’ARS des Pays-de-la-Loire. Diplômée de l’ENSP, elle a été directrice du centre hospitalier Antoine Béclère à Clamart (Hauts-de-Seine) de 1996 à 2001. Elle a poursuivi sa carrière au sein de l’AP-HP, comme chargée du projet gérontologique (2001-2004), puis comme déléguée à la formation et au développement des compétences. En 2007, elle est nommée directrice de l’ARH de Poitou-Charentes. En parallèle, elle a pris des responsabilités associatives au sein de l’Association des paralysés de France comme administratrice puis présidente nationale.

François Dumuis, 49 ans, assurera la direction de l’ARS de l’Auvergne. Ancien élève de l’ENA, il est directeur d’ARH (Auvergne) depuis 2008. Il a exercé plusieurs postes de sous-préfet ou de secrétaire général de préfectures entre 2001 et 2008 : sous-préfet du Maine-et-Loire puis secrétaire général de la préfecture de Meurthe-et-Moselle (2001-2004), sous-préfet de Seine-Saint-Denis (2004-2006) puis secrétaire général de la préfecture de Seine-Saint-Denis (2006-2008).

Claude Evin, 60 ans, assurera la direction de l’ARS d’Île-de-France. L’ancien ministre des Affaires sociales et de la Santé du gouvernement Rocard (1988-1991) était depuis 2007 président de la FHF et depuis 2008, avocat dans un cabinet spécialisé en droit du travail et en droit de la protection sociale. Il a exercé trois mandats de député (entre 1978 et juin 2007). Il a également été membre du conseil économique et social de 1994 à 1997. Il a débuté sa carrière comme éducateur spécialisé dans un service de placement familial de 1971 à 1978.

Alain Gautron, 54 ans, assurera la direction de l’ARS de Bretagne. Diplômé du Cness (Centre national d’études supérieures de la sécurité sociale), il a fait toute sa carrière au sein de l’assurance maladie, d’abord comme directeur adjoint de la Cpam de Roanne (1985-1988) et de la Sarthe (1988-1992), puis comme agent comptable de la Cpam de la Marne, caisse dont il a pris la direction de 1996 à 2006, avant de devenir directeur de l’Urcam Champagne-Ardenne.

Jean-Yves Grall, 53 ans, assurera la direction de l’ARS de Lorraine. Ce cardiologue libéral, puis hospitalier, est devenu en 2003 conseiller médical auprès du directeur de l’ARH d’Île-de-France. En 2006 et 2007, il est à la fois conseiller général des établissements de santé au ministère de la Santé et conseiller médical d’Annie Podeur, directrice de la Dhos. En 2007, il prend la tête de l’ARH de Lorraine.

Laurent Habert, 41 ans, assurera la direction de l’ARS d’Alsace. Diplômé de l’ENA, il a débuté en 1992 comme chef de bureau à la DSS (direction de la sécurité sociale). En 1996, il devient rapporteur à la Cour des comptes, puis en 1998 adjoint au directeur de l’ARH des Pays-de-la-Loire. Entre 2001 et 2003, il est sous-directeur à la DSS, qu’il quitte pour devenir conseiller entre 2004 et 2007 de Xavier Bertrand, alors secrétaire d’État à l’assurance maladie puis ministre de la Santé. Depuis 2007, il est adjoint de Dominique Libault, directeur de la sécurité sociale.

Nicole Klein, 57 ans, assurera la direction de l’ARS d’Aquitaine. Énarque, elle a rejoint le ministère de l’intérieur et occupé plusieurs postes préfectoraux : secrétaire générale de la préfecture de Loire-Atlantique (2000), préfète déléguée pour l’égalité des chances dans le Nord-Pas-de-Calais (2006), et préfète des Hautes-Alpes (2008). De 2002 à 2005, elle a fait un passage au ministère de l’Équipement, comme adjointe au directeur de l’urbanisme, puis comme inspectrice générale de l’équipement.

Christophe Jacquinet, 42 ans, assurera la direction de l’ARS de Picardie. Il est le seul directeur venant de l’hospitalisation privée. Diplômé de l’IEP Paris, cet ancien étudiant en médecine (niveau 2ème cycle) a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de la Générale de santé, avant de devenir directeur régional (2001-2007) du groupe dans les régions Normandie et Bretagne. En 2007, il prendre la direction de Santéalliance conseil.

Michel Laforcade, 53 ans, assurera la direction de l’ARS du Limousin. Diplômé en droit public, il a fait toute sa carrière dans l’administration des affaires sociales : il a été inspecteur à la Ddass des Landes, économe de l’Institut national des sourds de Bordeaux, inspecteur principal, directeur départemental et secrétaire général de plusieurs Ddass et Drass en Aquitaine et Limousin. Depuis 2004, il est directeur de la Ddass de la Dordogne.

Gilles Lagarde, 48 ans, assurera la direction de l’ARS de Haute-Normandie. Diplômé de l’ENSP, il a rejoint le ministère de l’intérieur et a fait toute sa carrière au sein du corps préfectoral : il a débuté comme directeur du cabinet du préfet de la région Limousin (1989-1990), a notamment occupé la fonction de secrétaire général des préfectures de la Charente (1992-1994), de Saône-et-Loire (1999-2004), et d’Ille-et-Vilaine (2004-2007). En 2008, il a été nommé sous-préfet de l’arrondissement du Havre. De 1991 à 1992, il a été chef du cabinet du ministère de l’intérieur socialiste Philippe Marchand.

Jacques Laisne, 61 ans, assurera la direction de l’ARS du Centre. Énarque, il a débuté comme auditeur à la Cour des comptes, avant de rejoindre le ministère de l’Intérieur comme sous-directeur des affaires financières (1982-1986), puis sous-directeur de l’équipement de la Police (1986-1989), secrétaire général pour l’administration de la Police de Paris (1989-1992), mais aussi directeur de l’administration de la police nationale (1998-2001). Il a ensuite été nommé préfet, d’abord dans le Var (2001-2004), puis dans l’Eure (2004-2007), et enfin les Deux-Sèvres (2007-2009).

Pierre-Jean Lancry, 54 ans, assurera la direction de l’ARS de Basse-Normandie. Ingénieur des Arts et métiers et économiste, il a été directeur du Credes (Centre de recherche, d’étude et de documentation en économie de la santé) de 1991 à 1996. Il a ensuite rejoint l’AP-HP comme directeur de l’information, de la recherche, de l’évaluation et de la qualité (1996-1999). En 2001, il devient directeur délégué aux risques de la Cnamts. De 2003 à 2006, il est le secrétaire général de l’Hcaam. En octobre 2006, il a pris la direction de la Santé de la MSA.

Daniel Lenoir, 54 ans, assurera la direction de l’ARS Nord-Pas-de-Calais. Diplômé de l’EHESS et de l’ENA, il a débuté comme chargé de mission à l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (1980-1985) et comme chargé de mission au ministère de la coopération (1985-1986). Entre 1990 et 1994, il est inspecteur général des Affaires sociales. En 1994, il devient directeur général de la Mutualité fonction publique, puis en 1997 de la MSA. De 2002 à 2004, il est le directeur de la Cnamts. Et à partir de 2005, il prend la tête de la FNMF.

Sylvie Mansion, 50 ans, assurera la direction de l’ARS de Franche-Comté. Diplômée du Cness, elle a été directrice adjointe de la Cram du Nord-Est (1997-1999), puis directrice du Centre de médecine préventive, un organisme associatif (1999-2002). Elle a ensuite été nommée directrice adjointe de la Cnamts (2002-2007), puis de l’Ucanss.

Denis Morin, 53 ans, assurera la direction de l’ARS de Rhône-Alpes. Énarque, il a passé une partie de sa carrière au ministère de l’Économie : il fut conseiller technique du ministre du Budget, Michel Charasse (1988-1989), conseiller budgétaire du ministre de l’Économie Pierre Bérégovoy (1990-1991), directeur adjoint de cabinet du ministre du Budget Martin Malvy (1992-1993), puis sous-directeur du Budget (1993-1997). Il est ensuite directeur de cabinet du secrétaire d’État chargé du Budget Christian Sautter et directeur adjoint de celui de Dominique Strauss Kahn jusqu’en 2000, puis il rejoint, comme directeur, le cabinet de Martine Aubry, ministre du Travail et des Affaires sociales. En 2001, il revient à la Cour des comptes jusqu’en 2007. De 2007 à 2008, il devient adjoint au délégué général du Ctip. Depuis avril 2008, il était de retour à la Cour des comptes.

Jean-Christophe Paille, 51 ans, assurera la direction de l’ARS de Champagne-Ardenne. Énarque, il a été sous-directeur au ministère de l’Agriculture (1993-1998), puis conseiller agricole à l’ambassade de France à Washington. (1998-2001). Il devient ensuite secrétaire général pour les affaires régionales auprès du préfet de région des Pays-de-la-Loire, région où il devient directeur de l’ARH en 2004.

Chantal de Singly, 60 ans, assurera la direction de l’ARS de la Réunion. Diplômée d’un DESS de Sciences économiques, elle a été directrice des études et de la recherche de l’ENSP de 1986 à 1991, avant de devenir directrice des hôpitaux Laennec (1994-1999) Armand-Trousseau (1999-2003) et Saint-Antoine (2003-2008) de l’AP-HP. En 2008, elle rejoint l’École des hautes études en santé publique comme directrice de l’Institut de management. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot lui avait confié une mission sur les cadres hospitaliers,qui a donné lieu à un rapport en septembre 2009.

Christian Ursulet, 58 ans, assurera la direction de l’ARS de Martinique. Diplômé de l’ENSP, il a occupé les fonctions de directeur adjoint de la Direction de la Santé et du Développement social de Guyane (2001-2004), puis de directeur de la Ddass de Haute-Loire (2004-2006), avant de devenir en 2006 directeur de la Santé et du Développement social de la Martinique.

Mireille Willaume, 57 ans, assurera la direction de l’ARS de Guadeloupe. Diplômée de l’ENSP, elle a été directrice des Ddass du Nord (1990-1991) et de la Meuse (1991-1996), puis des Drass de Basse-Normandie (1996-1999) et du Nord-Pas-de-Calais (1992-2004). En 2005, elle est brièvement directrice de projet à la DSS, avant de redevenir la même année directrice de Drass, cette fois en Lorraine.

Document(s) joint(s) à l'article

CV DG ARS (251.1 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité