Droit de grève

droit de grève

30 janvier 2017

Dans le public comme dans le privé, tout salarié peut s’associer à un mouvement de grève, même si aucune revendication particulière à l’entreprise n’a été formulée et même si le salarié est seul à suivre ce mot d’ordre dans l’entreprise (Cass. Soc. 29 mai 1979 – N° 7840-553) https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007003391&fastReqId=650168080&fastPos=1

Dans le secteur privé, vous n’avez pas besoin de prévenir en amont votre employeur avec un préavis de grève et les revendications. Les documents obligatoires, avant toute grève, ont été déposées par les organisations syndicales.

De même, pour éviter une retenue sur salaire, un jour de grève, tout salarié peut poser un jour de congé, un jour de RTT, un jour de repos compensateur ou de récupération. Aucune obligation pour un salarié d’être spécifiquement présent les jours de grève dans son entreprise (sauf pour motif impératif de service, tout comme un jour de congé normal).

Partager l'article