Vie pratique

L’Assurance Maladie met en garde contre l’envoi de courriels frauduleux

2 février 2012

L’Assurance Maladie met en garde les assurés sociaux contre l’envoi de courriels frauduleux les invitant à se connecter au site ameli. Ces courriels frauduleux se présentent comme provenant de l’Assurance Maladie, ils utilisent le logo de l’Assurance Maladie et affichent le lien du site ameli.

En réalité, le lien proposé dans ces courriels renvoie sur un site qui ressemble à s’y méprendre au compte ameli, mais qui est en fait un site frauduleux dans le but d’obtenir des justificatifs d’identité (carte d’identité, passeport, permis de conduire, carte de séjour...) et de domicile (facture de gaz, d’électricité, de téléphone...).

Attention, ceci est une escroquerie en ligne, en aucun cas vous ne devez y répondre !

Soyez vigilants ! Il s’agit en fait d’une technique d’escroquerie en ligne intitulée hameçonnage (ou "phishing"). Elle est utilisée par des escrocs dans le but d’obtenir des informations confidentielles puis de s’en servir.

Comment s’en protéger ?

Les banques n’envoient jamais ce genre de courriel : d’une manière générale, une banque ne demandera pas à ses clients de venir saisir leurs informations personnelles dans un courrier électronique. Pour se connecter au site de sa banque il vaut mieux entrer manuellement l’adresse réticulaire (URL) du site dans votre navigateur.

Préférer saisir des informations personnelles (coordonnées bancaires, identifiants…) sur des sites internet sécurisés : un cadenas apparaît dans le navigateur et l’adresse du site commence par HTTPS au lieu de HTTP.

Ne pas cliquer sur les liens contenus dans les courriers électroniques : les liens affichés dans les courriers électroniques peuvent en réalité diriger les internautes vers des sites frauduleux. En cas de doute, il est préférable de saisir manuellement l’adresse dans le navigateur.

Être vigilant lorsqu’un courriel demande des actions urgentes.

Utiliser le filtre contre le filoutage du navigateur internet : la plupart des navigateurs (Microsoft Internet Explorer 7, Mozilla Firefox, Opéra) proposent une fonctionnalité d’avertissement contre le filoutage. Leurs principes peuvent être différents (liste noire, liste blanche, mot clé…) et sans être parfaites, ses fonctions aident à maintenir la vigilance de l’utilisateur.

Utiliser un logiciel de filtre anti-pourriel : la plupart du temps ces tentatives d’escroquerie se diffusent par le biais de courriers électroniques. Même si les logiciels de filtrage ne sont pas parfaits, ils permettent de réduire le nombre de ces courriels.

Ne jamais répondre ou transférer ces courriels.

En cas de doute ou de problème, prendre contact rapidement avec son agence bancaire.

D’une manière générale, être vigilant et faire preuve de bon sens : ne pas croire que ce qui vient de l’internet est forcément vrai.

Signalez l’abus d’utilisation d’informations personnelles aux autorités compétentes.

Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie par phishing vous pouvez signaler immédiatement ce fait sur la plateforme « PHAROS » (plateforme d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements). Elle est accessible sur le site suivant : www.internet-signalement.gouv.fr

Cette plateforme permet de signaler les sites internet dont le contenu est illicite, mais aussi la réception de phishing.

Votre signalement sera traité par un service de police judiciaire spécialisé dans ces questions, l’office central de lutte contre la criminalité et de la communication (OCLCTIC).

source : www.securite-informatique.gouv.fr

Partager l'info



 


toute l’Actualité