EHPAD et Gouvernance Hospitalière

Le SNPI entendu par la Mission Cadres Hospitaliers

Le 9 avril 2009, la Mission de Singly sur les Cadres Hospitaliers a reçu une délégation de la Fédération Santé Social CFE-CGC, composée de Daniel Bonté, Thierry Pétyst de Morcourt et deux membres du SNPI, Elisabeth Goriot et Thierry Amouroux.

13 juin 2009

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la santé et des sports, a chargé Chantal de Singly, directrice de l’Institut du Management de l’EHESP, de conduire une mission sur la formation, le rôle et la valorisation des cadres hospitaliers.

La mission « cadres hospitaliers » rencontre les organisations syndicales représentatives pour entendre leurs propositions sur le rôle des cadres au sein de la gouvernance hospitalière, la valorisation de leur activité, la formation, le recrutement et enrichissement des parcours professionnels.

Plus d’information dans l’article Mission de Singly sur les Cadres Hospitaliers

La délégation CFE-CGC a traité des personnels administratifs et médico-techniques (Daniel Bonté), puis des personnels techniques, des ingénieurs et des sage-femmes (Thierry Pétyst de Morcourt).

Elisabeth Goriot a ensuite traité des problématiques des cadres de santé :

Le constat : les Pôles

La Loi HPST ne spécifie pas quelle catégorie professionnelle sera Assistant de Pôle, contrairement aux textes de 2005 qui officialisaient la place du Cadre de Santé de Pôle et celle de l’AAH.

Quelle reconnaissance pour le travail effectué sur le terrain auprès des équipes et des médecins chefs de pôles, en terme de :
- Stratégie
- apaisement des rivalités.
- Mobilisation des équipes.
- Fédération autour d’un projet.
- Gestion des budgets délégués avec l’AAH ?

Le constat : Démarche Qualité - Certification

Les cadres sont les premiers à impulser des actions d’évaluation des pratiques professionnelles et cela depuis longtemps (formation à l’Evaluation de la Qualité des Soins depuis 1990)

Or la dernière version du manuel HAS a essentiellement ciblé des EPP médicales (avec un système de « bonus » en points de FC pour mobiliser les médecins) :
- Quid des EPP soignants non médicaux ?
- Quelle place auront les cadres dans un tel dispositif ?

Le constat : Loi HPST

Quelle représentation des cadres dans les instances de l’Hôpital issues de la future loi HPST ?

Les Cadres sont quasiment absents des décisions relatives à l’organisation hospitalière. Les cadres ont une permanente « injonction à faire » de la part des Directions et des Médecins.

La lettre de madame la Ministre sur les "Missions des cadres" parle de « Concevoir - fédérer - piloter - décider des organisations de travail hospitalières »

Mais La Loi HPST donne toute décision au médecin Responsable de Pôle sur tout le personnel non médical (cadres compris).

Niant ainsi le rôle des cadres au quotidien :
-  Gestion des RH,
-  Animation des équipes (soutien dynamique -conflit),
- organisation des soins,
-  Gestion de projet,
-  Logistique,
-  Projets transversaux (Etablissement et Pôle),
-  Interface Médecins /Administration / Familles / Patients / Soignants,
-  Référence expertise clinique jeunes soignants.

Les propositions SNPI d’amélioration de l’organisation hospitalière :
- Associer en amont des réflexions organisationnelles le groupe cadre ou prévoir un représentant des cadres (distincts des Directeurs de Soins) au Conseil de Surveillance
- Créer un collège Cadre dans les instances (les encadrants seront minoritaires dans la catégories A de la FPH avec la revalorisation des infirmières et des médico-techniques)
- Officialiser - clarifier le positionnement des Cadres Supérieurs de Santé en tant qu’assistants de Pôle.
- Maintenir l’encadrement issu de la filière professionnelle soignante ou de rééducation dans les unités de soins
- Revoir la grille salariale des CS et CSS (qui ne sont pas en "A type" mais en "A moins)
- Donner une prime multi-site à l’instar des médecins, pour les CS exerçant sur plusieurs unités de soins.
- Refus de l’intéressement individuel : prévoir uniquement l’intéressement des Equipes ou des Pôles.
- Maintien du grade des CSS et d’un nombre suffisant de CSS pour superviser et soutenir les CS de proximité et assurer la cohérence inter - unités.

Perspectives d’amélioration de la formation

La Formation initiale actuelle en IFCS

L’enseignement en IFCS accorde une très grande part aux concepts théoriques (très positif) MAIS prépare insuffisamment au rôle de cadre de proximité, ce qui peut déboucher chez certain sur :
-  Difficulté de positionnement par rapport aux équipes : risque de « Surinvestissement » de la mission, non écoute des équipes, risque de psycho-rigidité ou de « noyade » par éparpillement.
-  Difficulté à gérer les priorités, à établir un « calendrier » opérationnel.
-  Difficulté à évaluer un « collectif » par rapport à un individu (alternance entre évaluation du collectif et de l’individu mal aisée).
-  Manque d’analyse stratégique des jeux d’acteurs.
-  Difficulté d’être l’expert clinique soutenant pour les jeunes professionnels, il ne faut pas se couper du « cœur de la filière de métiers ».

Pour le SNPI, il est indispensable de développer la formation continue :
- en management, pour les Cadres de Santé de proximité.
- en Science de l’Education pour les Cadres Formateurs.

Les propositions SNPI d’amélioration de la formation des cadres de santé :
- dans le cadre de la reconnaissance universitaire des paramédicaux, il convient de passer progressivement à un niveau master (deux ans après la diplôme d’état de la profession d’origine, reconnue prochainement en licence)
- c’est à dire une première année commune en IFCS : Législation, Management, Sociologie, Evaluation, Certification, Gestion Economique et Financière, Pédagogie, Ethique, Recherche, Communication, etc.

Puis une seconde année, selon deux options :
- Gestion des organisations sanitaires : Management, Psycho-sociologie des organisations, Analyse stratégique, Evaluation, Fonctionnement des groupes, Gestion des conflits, Gestion des ressources humaines, GPEC, etc. débouchant sur un master en sciences infirmières, option gestion
- Science de l’Education : Pédagogie des adultes, Ingénierie de Formation, Pédagogie par alternance, Techniques pédagogiques, etc. débouchant sur un master en sciences infirmières, option formation

Pour obtenir une revalorisation salariale signez la pétition

Partager l'info



 


toute l’Actualité