AP-HP hôpitaux de Paris

Manifestation AP-HP le 2 octobre 2008

Les organisations syndicales mobilisent contre le regroupement des 38 hôpitaux de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) en treize groupes hospitaliers.

1er janvier 2009

Les organisations syndicales de l’AP-HP, ont été reçues vendredi 19 septembre 2008 par le Directeur Général de l’Assistance Publique hôpitaux de Paris sur le projet de réorganisation de l’AP-HP.

A l’issue de cette rencontre l’intersyndicale CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT USAP, FO, SUD SANTE, maintien son appel à la mobilisation jeudi 2 octobre 2008, avec un rassemblement à 10h devant le siège l’AP-HP (3 avenue Victoria) pour le départ d’une manifestation jusqu’au ministère de la santé :
- pour le maintien de l’unicité de l’AP-HP,
- pour l’abandon du projet de démantèlement de l’Assistance Publique hôpitaux de Paris
- pour l’arrêt des suppressions d’emplois
- pour une offre de soins de qualité à la population.

Dans le même temps une demande d’audience est faite auprès de la direction générale et du ministère de la santé.

Pour sa part, l’ancien Président Délégué du Conseil d’Administration de l’AP-HP, Alain Lhostis (conseillers de Paris) demande au président du conseil d’administration de l’AP-HP de :
- saisir le directeur général de l’Assistance "pour qu’aucune mesure de regroupement des établissements ne soit mise en oeuvre avant que ne s’engage un travail de concertation avec toutes les parties concernées",
- s’adresser à la ministre de la Santé pour qu’elle "garantisse le respect des valeurs du service public (...) et qu’elle prenne l’engagement du maintien de l’unicité de l’AP-HP, garante de la continuité de la qualité et de l’excellence des hôpitaux qui la composent".

Pour Alain Lhostis, l’organisation en groupes hospitaliers risque :
- d’ajouter un échelon supplémentaire dans "l’organisation déjà complexe de l’AP-HP",
- d’éloigner aussi les centres de décision du terrain,
- "de réduire drastiquement les effectifs"
- mais aussi de déstabiliser les équipes médicales et soignantes.

Partager l'info



 


toute l’Actualité