AP-HP hôpitaux de Paris

Mobilisation AP-HP mars 2016

grève le 31 mars contre la loi EL KHOMRI (plan HIRSCH pour l’APHP) point de rassemblement unitaire 12 h 30 niveau Mairie place d’Italie,

29 mars 2016
APHP manif siège 29.03.16

L’intersyndicale centrale exige toujours le retrait du plan HIRSCH : Le 29 mars 2016, nous étions plusieurs centaines devant le siège de l’AP-HP.

Depuis 1 an, à l’appel des organisations syndicales CGT, FO, SUD, CFTC, UNSA et CFE-CGC, le personnel se mobilise massivement dans l’unité pour rejeter le plan Hirsch-CFDT de désorganisation du temps de travail.

Les expertises des cabinets EMERGENCE et SECAFI demandées par le CHSCT central le 30 novembre 2015 confirment nos analyses :
-  la surcharge de travail induite par le manque d’effectif avec 2 353 postes statutaires supprimés en 4 ans,
-  l’usure et la souffrance au travail, alors que seulement 43 postes de médecins du travail sont pourvus, sur les 62 effectifs réglementaires pour la Santé au travail.

Cette réorganisation représente un palier supplémentaire de l’intensification du travail d’ailleurs mis en avant par les expertises.

La Direction Générale persiste dans son mépris du dialogue social. Elle n’a pas attendu la réunion des instances centrales du 29 et 30 mars pour envoyer sa feuille de route, datée du 15 mars, avant même d’entendre l’avis des élus du personnel.

La preuve en est dans un article paru dans le journal LE MONDE le 29 mars 2016 à 6 h34 où le DG annonce de façon autoritaire la mise en application de sa réforme.

Voici quelques exemples de la conduite à suivre adressée aux DRH et directeurs de GH :
-  Alors que la loi l’interdit, instauration d’un effet rétroactif sur les 2 jours forfaits protocole,
-  Concernant les repos hebdomadaires, alors que le décret du 4 janvier 2002 attribue 4RH par quinzaine (avec au moins 1 dimanche) rajout d’une condition suspensive : « dans la mesure du possible » qui va à l’encontre du ce décret.

Le décret prévoit 1 pause repas considérée comme travail effectif car étant à la disposition à tout moment de l’employeur : Martin HIRSCH considère cette mesure « statutaire » comme un don de 100 heures supplémentaires par an par agent !

Il veut instaurer un entretien avec l’agent qui reprend le travail après un arrêt quel qu’en soit la durée, en oubliant l’obligation du secret médical.

Le plan HIRSCH - CFDT est hors la loi !

Face à ces mesures, l’Intersyndicale centrale appelle :
- à poursuivre et amplifier la mobilisation localement (AG et action locale) dès le 30 mars,
- à participer massivement à la journée de grève le 31 mars contre la loi EL KHOMRI (plan HIRSCH pour l’APHP) point de rassemblement unitaire 12 h 30 niveau Mairie place d’Italie,
- et assemblées générales dans les hôpitaux pour le rendu des instances centrales des 29 et 30 mars.

Partager l'info



 


toute l’Actualité