Salaires en fonction publique

Négociations salariales 2009 : l’aumone pour les infirmières !

Face aux propositions inacceptables du ministère, la réunion a été écourtée : prochain rendez-vous de négociation le 20 octobre ! Les réunions prévues le 30 septembre et le 7 octobre ont été annulées par le Ministère, faute d’arbitrage gouvernemental (Bercy bloque sur les montants !).

15 décembre 2009
Projet DHOS IDE 10.09.09

La première séance de négociations salariales avec les 8 organisations syndicales représentatives, dans le cadre de la reconnaissance des compétences liée à la réforme LMD des professions paramédicales s’est mal passée !

Le 10 septembre 2009, les propositions du ministère relevaient plus de la provocation que de la négociation :
- le passage des paramédicaux en catégorie A serait effective à partir de 2012 pour les futurs diplômés, et pour les infirmières en exercice elle s’étalerait sur des années à partir de 2012 (en 2001, les surveillantes catégorie B sont passées en catégorie A en trois ans, un tiers chaque année)
- une grille intermédiaire en catégorie B serait mise en place en 2011 (dans le cadre de la transposition des négociations de la fonction publique d’Etat) avec pour toute revalorisation 3 ou 4 points d’indice (à 4.57 euros) de plus par mois sur tous les échelons de la classe normale !

Ces négociations se font dans le cadre des engagements du Président de la République et de Roselyne Bachelot, qui ont indiqué à de nombreuses reprises que leurs objectifs étaient de reconnaître les compétences des infirmières, et de rendre cette profession attractive. Nous en sommes loin, avec une aumône de 15 euros par mois pour les "pauvres petites" infirmières !!!

"Nous demandons un salaire en rapport avec nos compétences et nos responsabilités, pas la charité" explique Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du syndicat infirmier SNPI CFE-CGC. "Ces propositions sont insultantes pour les professionnels que nous sommes. Les dernières revalorisations salariales des infirmières ont fait suite au "mouvement infirmier de 1988". Vingt ans après nous attendions autre chose."

A cette époque, nous commencions à 1.5 fois le SMIC, pour finir notre carrière à 3 fois le SMIC. Aujourd’hui, selon les propres chiffres du Ministère, une infirmière de classe normale débute à 1.579 euros pour finir sa carrière à 2.252 euros (salaire nets, primes et indemnités comprises).

Dans le cadre de cette grille intermédiaire en B, la proposition du ministère pour les infirmières de classe normale était :
- 2ème échelon, indice 324 passe au 332 (+ 8 pts)
- 3ème échelon, indice 343 passe au 346 (+ 3 pts)
- 4ème échelon, indice 367 passe au 370 (+ 3 pts)
- 5ème échelon, indice 390 passe au 394 (+ 4 pts)
- 6ème échelon, indice 416 passe au 420 (+ 4 pts)
- 7ème échelon, indice 446 passe au 450 (+ 4 pts)
- 8ème échelon, indice 481 passe au 483 (+ 2 pts)
- et création d’un 9ème échelon, à l’indice 515

La contre-proposition de la Fédération Santé CFE-CGC a été de prendre comme date d’effet le 1er janvier 2010 :
- pour le paiement selon la future grille B intermédiaire,
- et pour le premier contingent d’infirmières en poste à reclasser en catégorie A
- en partant de la proposition du ministère, d’augmenter à l’échelon supérieur pour augmenter le différentiel de salaire et ne pas allonger la durée de carrière

Dans le cadre de cette grille intermédiaire en B, la contre-proposition de la Fédération Santé CFE-CGC pour les infirmières de classe normale était :
- 2ème échelon, indice 324 passe au 346 (+ 22 pts)
- 3ème échelon, indice 343 passe au 370 (+ 27 pts)
- 4ème échelon, indice 367 passe au 394 (+ 27 pts)
- 5ème échelon, indice 390 passe au 420 (+ 30 pts)
- 6ème échelon, indice 416 passe au 450 (+ 34 pts)
- 7ème échelon, indice 446 passe au 483 (+ 37 pts)
- 8ème échelon, indice 481 passe au 515 (+ 34 pts)

Dans le cadre de cette grille intermédiaire en B, la contre-proposition de la Fédération Santé CFE-CGC pour les infirmières de classe supérieure était :
- 1er échelon, indice 411, passe au 448 (+ 37 pts)
- 2ème échelon, indice 442 passe au 471 (+ 29 pts)
- 3ème échelon, indice 466 passe au 494 (+ 28 pts)
- 4ème échelon, indice 490 passe au 519 (+ 29 pts)
- 5ème échelon, indice 515 passe au 435 (+ 20 pts)
- 6ème échelon, indice 534 passe au 551 (+ 17 pts)

Sachant que l’indice 551 IM (660 brut) est l’indice maximum imposé par la fonction publique. Pas moyens d’aller au-delà de ce plafond fixé par le ministère du Budget lors des négociations interministérielles de la fonction publique.

Cette revalorisation doit concerner :
- personnel infirmier : 191.118 ETP (142.241 en classe normale et 48.876 en classe supérieure)
- personnels de rééducation : 11.748 ETP
- personnels médico-techniques : 30.111 ETP

Aujourd’hui, pour accèder à la classe supérieure, il faut :
- 10 ans de services effectifs
- être au moins au 5ème échelon de la classe normale
- quota de 40 % de l"effectif du corps

Voir également l’article :
- http://www.syndicat-infirmier.com/R...

Partager l'info



 


toute l’Actualité