Pétition des Infirmières de l’Education Nationale

4 octobre 2010

Toujours pas de passage en catégorie A pour les Infirmières de l’Education Nationale !

Les Ministères de l’Education Nationale et de la Fonction Publique nous mènent en bateau. En effet les infirmières de l’E.N devaient passer en catégorie A en même temps que les collègues des hôpitaux : cela ne se fera pas, nous resterons en cat B encore un bon moment !

Avant de faire une manifestation nationale nous vous proposons de signer cette pétition (Fichier joint) et à l’envoyer au SNICS, 46 Avenue d’Ivry, 75013 Paris

Monsieur le Ministre de l’Education nationale,

Le 2 mai 2007, le Président de la République, alors candidat, s’était engagé auprès de l’organisation syndicale majoritaire à 62% chez les infirmières de l’Education nationale pour une revalorisation de toutes les infirmières, reconnaissant que : « la revalorisation de leurs perspectives en termes de rémunération et de carrière avait pris un retard incontestable ».

Cette revalorisation attendue depuis plus de 20 ans par la profession au regard des qualifications et des responsabilités qui lui sont confiées, ne fait toujours pas l’objet d’un quelconque calendrier de négociations pour la Fonction Publique de l’Etat. Et ce, malgré les engagements du cabinet de Monsieur Luc Chatel lors de la manifestation rassemblant les infirmières de l’Education nationale le 23 mars dernier à Paris pour « une sortie concomitante du décret en catégorie A à celle de la Fonction publique hospitalière »

De plus, si la perspective du passage en catégorie A des infirmières de l’Education nationale est confirmée dans un courrier de la Présidence de la République adressé à la FSU le 8 juillet 2010, elle reste subordonnée à une évolution de nos missions. Bien que nous soyons favorables à une évolution de nos missions pour améliorer les réponses apportées aux élèves en matière de santé et pour leur réussite scolaire, nous refusons cependant une application retardée de cette revalorisation attendue depuis si longtemps. Nous n’accepterons pas non plus un passage dans le nouvel espace indiciaire de la catégorie B, que nous considérons comme une vraie négation de la reconnaissance de nos qualifications et de nos responsabilités auprès des jeunes.

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, une application simultanée de l’intégration en catégorie A pour les infirmières des trois fonctions publiques à compter de décembre 2010.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma considération distinguée.

Nom :
Prénom :
Signature :

Source : http://www.snics.org/

Partager l'article