Diplôme, LMD et reconnaissance universitaire

Reconnaissance universitaire LMD : pétition unitaire

Alors que nous attendons depuis 1979 la juste reconnaissance de notre niveau bac + 3, le ministère se moque de nous avec une formation au rabais à partir de septembre 2009 ! Réagissez : signez et faites signer la pétition unitaire !

30 mars 2009

18 organisations nationales lancent une pétition nationale pour défendre le niveau de formation en IFSI, et demander une véritable reconnaissance universitaire.

La pétition est à l’appel des organisations représentatives de tous les secteurs d’activités de la profession infirmière :
- des fédérations Santé Social CFE-CGC et UFMICT CGT,
- des syndicats d’infirmières de l’éducation nationale SNICS FSU, SNIES UNSA et SNAIMS
- des syndicats d’infirmières libérales FNI, ONSIL et Convergence Infirmière,
- des syndicats d’infirmières salariées Coordination Nationale Infirmière et SNPI
- des organisations professionnelles ACIA, AFIDATN, ANFIIDE, ANPDE, APPI, GERACFAS, GIPSI, UNAIBODE, UNASSIF

Pour l’analyse du référentiel de formation : lire l’article

Texte de la pétition :

Nous voulons un diplôme de Licence, pas seulement une reconnaissance de grade !

Depuis décembre 2008, une concertation est engagée sur la reconnaissance universitaire des études d’infirmières. Depuis 1979 les études d’infirmières se déroulent sur trois ans après le bac, toujours reconnues à niveau bac + 2. Aujourd’hui qu’il est enfin possible d’obtenir notre vraie reconnaissance à Bac + 3, et des études universitaires, nous refusons une fausse licence en trompe l’œil, au travers d’un simple « grade ».

Nous exigeons un véritable Diplôme National de Licence Universitaire, dans le cadre d’une filière complète en sciences infirmières (Licence, Master, Doctorat), comme les infirmières de 20 autres pays de l’Union Européenne, et de nombreux pays francophones (Liban, Maroc, Burkina Faso, Côte d’Ivoire,...).

Un véritable Diplôme National de Master en sciences infirmières, c’est la possibilité d’avoir d’autres choix de carrières que ceux existants : Cadre, puéricultrice, IBODE ou IADE. C’est enfin la reconnaissance des consultations infirmières, des infirmières cliniciennes, des infirmières spécialistes cliniques, des infirmières de pratiques avancées.

Nous exigeons que notre formation soit double diplômante : un diplôme universitaire adossé à un diplôme d‘exercice (DE Infirmier, Puéricultrice, IADE, IBODE ....).

Le référentiel de formation proposé par le ministère lors de la réunion du 3 février est méprisant pour notre profession et ne correspond pas aux exigences d’une licence universitaire :
-  les 3.050 heures de formation en IFSI correspondent à 766 h de cours magistraux (25% des 3.050 h), 1.061 h de travaux dirigés (34 %) et 1.223 h de travail personnel (40 %) ! Quelle Licence, en France ou dans le monde, comporte 40 % de travail personnel sur le temps de formation ?
-  les modalités d’évaluation des unités d’enseignement laissent rêveurs : épreuve orale, travail de groupe, étude d’un article de recherche, participation active aux TD
-  les 60 semaines de stages seraient réparties en seulement 8 stages de 8 semaines : dans notre milieu, qui peut penser qu’un stage aussi long reste "apprenant" ? Les dernières semaines, l’étudiant devient alors juste une "force de travail supplémentaire", ce qui n’est pas le but d’une formation !

En conséquence :
- nous demandons un véritable référentiel de formation correspondant aux exigences universitaires du diplôme national de licence,
- nous refusons la simple reconnaissance par un « grade », mais exigeons un véritable diplôme national, dans une filière en sciences infirmières complète (Licence, Master, Doctorat).
- nous souhaitons une reconnaissance financière de nos compétences, qualifications, responsabilités et contraintes professionnelles (en A type pour la fonction publique, et l’équivalent dans le privé).

Signez et faites signer cette pétition autour de vous !

Vous pouvez l’envoyer par mail aux trois principaux décideurs (Elysée, Cabinet de la Ministre de la Santé, Direction de l’Enseignement Supérieur) : voir les adresses mails en page 2 de la pétition en téléchargement !

IMPORTANT : Merci d’envoyer une copie de votre mail à l’organisation de votre choix, afin de compter le nombre de pétitions envoyées.

Pour le SNPI :
- par mail : snpicfecgc @yahoo.fr
- par fax au 01.40.82.91.31
- par courrier : SNPI, 39 rue Victor Massé, 75009 PARIS

Pour l’analyse du référentiel de formation : lire l’article

Document(s) joint(s) à l'article

pétition ! (438 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité