Vaccinations, Grippe H1N1

Refonte du carnet de santé de l’enfant

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier un « avis relatif à la refonte du carnet de santé de l’enfant ».

26 juillet 2016
carnet santé enfant

Le carnet de santé est à la fois un outil de suivi du développement de l’enfant et de l’adolescent et de son parcours de santé. Il est aussi le support de messages de prévention et par là un outil de communication entre les familles et les professionnels de santé.

Dans son avis, le HCSP émet des recommandations détaillées pour actualiser ce carnet de santé qui portent notamment sur :
- les âges-clés des examens de santé de 0 à 18 ans et sur leur contenu ;
- les courbes anthropométriques et l’importance du suivi de la croissance ;
- le contenu et la forme des trois certificats de santé obligatoires.

Le HCSP recommande également  :
- de maintenir le calendrier vaccinal dans le carnet de santé sous la forme d’une « carte postale » amovible telle que celle produite actuellement par Santé publique France ;
- d’actualiser les différentes rubriques du carnet de santé et en particulier les messages de prévention ;
- d’apporter des modifications à la structure générale du carnet de santé et de prévoir sa dématérialisation.

Les trois certificats de santé actuels sont maintenus aux mêmes âges, c’est-à-dire réglementairement : dans les 8 jours suivant la naissance, au cours du 9e mois et au cours du 24e mois. Ces certificats sont des outils importants qui permettent de décrire l’état de santé de la population des enfants français à ces âges. Or, il apparaît que leurs taux de retour sont très insuffisants (82 % pour le premier certificat, 39 % pour le deuxième et 32 % pour le troisième) et que du fait d’un taux de remplissage insuffisant, nombre d’items sont inexploitables sur le plan épidémiologique.

En conséquence, le HCSP recommande que des mesures soient prises pour améliorer la remontée des informations fournies par ces certificats :
-  la dématérialisation, en cours pour le premier certificat, doit être très rapidement finalisée et étendue aux deux autres certificats ;
-  le circuit doit être simplifié allant directement du producteur de données aux utilisateurs (Drees et conseils départementaux).

Source : http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avis...

Partager l'info



 


toute l’Actualité