Santé au travail

Amélioration de la santé des travailleurs de la santé

Institution d’un partenariat public-privé de trois ans, doté à hauteur de 1.25 million $, entre PEPFAR, BD et le CII, en faveur de l’amélioration de la santé des travailleurs de la santé.

25 avril 2009

Le Plan d’urgence de lutte contre le sida du président des Etats-Unis (President’s Emergency Plan for AIDS Relief, PEPFAR), BD (Becton, Dickinson and Company) et le Conseil international des infirmières (CII) ont annoncé le 24 octobre 2008 la conclusion d’un partenariat public-privé de trois ans, estimé à $1.25 million, ayant pour objectif la construction d’un nouveau Centre de bien-être pour les travailleurs de la santé®.

Ce Centre de bien-être, installé à Kampala, en Ouganda, et dirigé par l’Association nationale des infirmières et des sages-femmes ougandaises (Uganda National Association of Nurses and Midwives, UNANM), offrira des services de santé et de soutien aux travailleurs de la santé et à leurs familles. Cette collaboration a pour but d’améliorer le système des soins de santé et de répondre à la pénurie de travailleurs de la santé.

L’Ouganda compte à peine 29.000 professionnels de la santé pour une population de 30 millions d’habitants. En Afrique subsaharienne, les médecins, les infirmières et autres travailleurs de la santé qualifiés sont particulièrement vulnérables à l’impact du VIH/sida, de la tuberculose et du paludisme. Selon le Commissaire ougandais pour les services de santé/soins infirmiers, Margaret Chota, en plus des risques qu’ils courent car ils sont exposés à la maladie sur leur lieu de travail, ils éprouvent des difficultés à accéder aux mêmes services que ceux qu’ils offrent quotidiennement aux autres.

“La nature du travail accompli par les travailleurs de la santé, en particulier ceux qui sont en contact avec des patients 24 heures sur 24, les expose au stress, à la dépression et à différentes infections qui, si elles ne sont pas traitées immédiatement, nuisent gravement leur santé,” a déclaré Madame Chota. “De nombreux travailleurs de la santé sont malades mais n’ont pas facilement accès aux soins de santé. Le Centre de bien-être arrive à point nommé, et le ministère de la Santé est très reconnaissant pour cette initiative.”

Les travailleurs de la santé portent un lourd fardeau en prodiguant des soins et un traitement aux malades. Au Swaziland, des études ont démontré que 80 % des travailleurs de la santé qui ont démissionné ne l’ont pas fait à cause des salaires trop bas, mais parce qu’ils se sont sentis sous-estimés sur leur lieu de travail.

“PEPFAR est fier de collaborer avec BD et le CII pour aider le gouvernement et le peuple ougandais à atténuer l’impact du VIH/sida et d’autres maladies sur les travailleurs de la santé,” a déclaré l’ambassadeur Mark Dybul, coordonnateur de PEPFAR. “Si l’on veut obtenir des programmes de lutte contre le VIH/sida de qualité et durable, il nous faut des services de santé qualifiés qui s’appuient sur des systèmes de santé solides. Le nouveau Centre de bien-être est un moyen d’aider les professionnels de la santé ougandais engagés et travailleurs.”

En avril 2008, lors de l’inauguration du Centre de bien-être pour les travailleurs de la santé au Swaziland, le ministre de la Santé de l’Ouganda, le Dr. Stephen Mallinga, a appelé de ses vœux la création d’un Centre de santé pour les infirmières et les médecins en Ouganda.

"Les travailleurs de la santé sont à la base du système de santé," a déclaré Gary Cohen, Vice-président de BD. "En s’occupant des besoins fondamentaux des travailleurs de la santé, par exemple en les protégeant des risques sur leur lieu de travail et en leur offrant un traitement médical lorsqu’ils en ont besoin, les Centres de bien-être renforcent la capacité du pays à répondre aux besoins des patients. Nous sommes heureux de collaborer avec PEPFAR et le CII à la mise en place d’un Centre de bien-être en Ouganda, sur la base de l’expérience acquise au Swaziland et dans trois autres pays de l’Afrique subsaharienne."

“Le Centre de bien-être pour les travailleurs de la santé® est une ressource indispensable pour surmonter les nombreux obstacles à la santé et aux services de bien-être auxquels les travailleurs de la santé sont confrontés. Il permettra d’aboutira à une main-d’œuvre de la santé plus forte et mieux à même de répondre aux besoins criants de l’Ouganda en matière de santé”, a déclaré Hiroko Minami, Présidente du Conseil international des infirmières. “Le CII félicite les infirmières ougandaises d’avoir accepté de relever ce défi et d’avoir fait participer toutes les catégories de travailleurs de la santé à cette vaste initiative ; nous remercions le ministère de la Santé pour son soutien visionnaire, et nous remercions nos partenaires engagés et bienveillants, BD et PEPFAR.”

Les collaborateurs vont rénover un bâtiment à côté de l’hôpital Mulago, à Kampala, et aideront UNANM à recruter le personnel nécessaire au fonctionnement de ces installations. UNANM a mis à disposition le terrain et le bâtiment pour la construction du Centre de bien-être. PEPFAR et BD soutiendront l’exploitation du Centre de bien-être pendant les trois premières années. En outre, BD, le CII et PEPFAR travailleront en collaboration avec le ministère ougandais de la Santé pour garantir la durabilité du Centre et consentir des efforts à l’avenir pour aider les travailleurs de la santé.

BD et le CII ont travaillé ensemble dans quatre autres pays africains pour construire des Centres de bien-être. Cette collaboration élargie consolidera également les Centres de bien-être BD/CII dans d’autres pays. Afin que davantage de personnes puissent en bénéficier, les Centres de bien-être du Swaziland, du Lesotho et de la Zambie recevront des dispensaires mobiles qui leur permettront d’offrir des services fiables aux travailleurs de la santé sur leur lieu de travail et dans leurs communautés.


A propos de PEPFAR

Le plan d’urgence du président des Etats-Unis pour la lutte contre le SIDA (PEPFAR) a été mis sur pied en 2003 par le président George W. Bush afin de lutter contre le VIH/sida dans le monde ; il s’agit du plus grand engagement jamais souscrit par une nation pour lutter contre une seule maladie.

Par l’entremise de PEPFAR, le gouvernement des Etats-Unis a déjà versé $18.8 milliards pour financer la lutte contre le VIH/sida, et débloqué des fonds à hauteur de $48 milliards pour lutter contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme au cours des cinq prochaines années. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.PEPFAR.gov

A propos du CII

Le CII fédère 132 associations nationales d’infirmières et représente plus de 13 millions d’infirmières dans le monde entier. Fondé en 1899, le CII est la première et la plus grande organisation internationale pour les professionnels de la santé. Géré par des infirmières pour des infirmières, le CII œuvre pour la qualité des soins de santé pour tous, de bonnes politiques de santé partout dans le monde, l’amélioration des connaissances sur la profession infirmière et la présence dans le monde entier d’une profession infirmière respectée et d’une main d’œuvre infirmière compétente et satisfaite.

En Afrique subsaharienne, le CII a collaboré avec les associations d’infirmières nationales et locales et avec d’autres partenaires bilatéraux en faveur du renforcement des capacités et des initiatives conjointes, par exemple avec la mise en place de Centres de bien-être pour les travailleurs de la santé®. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.icn.ch

Partager l'info



 


toute l’Actualité