IFSI Instituts de Formation

Cadres formateurs et nouveau programme infirmier

LETTRE OUVERTE DU COLLECTIF DES CADRES DE SANTE FORMATEURS EN SOINS INFIRMIERS DE LA REGION LORRAINE

31 juillet 2009

A l’aube de la mise en place du nouveau référentiel de formation en soins infirmiers, les cadres de santé formateurs revendiquent leurs spécificités :

Ils construisent, mettent en œuvre et évaluent les projets de formation. Ils assurent la mise en lien des contenus professionnels dans le principe de l’alternance, que ce soit des savoirs « cœur du métier », ou des savoirs « contributifs » (dits transverses) venant enrichir les Soins Infirmiers depuis plusieurs années.

Ils élaborent des dispositifs qui permettent aux étudiants d’acquérir les compétences nécessaires aux futurs professionnels infirmiers pour répondre aux besoins de santé des populations.

Tout changement provoque des inquiétudes, mais aussi des espoirs d’amélioration de la qualité de la formation, de la professionnalisation et de la réussite des étudiants. Nous sommes tout à fait d’accord avec le référentiel de formation et l’approche par compétences, mais force est de constater que les moyens dans les IFSI, les terrains de stage et l’université ne sont pas en adéquation avec une mise en place en septembre 2009.

A la lecture de la lettre, de Mr Lionel COLLET président de la CPU et les recommandations pour l’enseignement dans les IFSI émanant de la DHOS (référentiel ?), le collectif de formateurs s’interroge :

Quelle est la place du cadre formateur IFSI vis-à-vis des enseignants universitaires dans ce dispositif de formation ? Ces recommandations ne vont-elles pas à l’encontre de la formation par compétences ?

De ce fait et sans remettre en cause la nécessaire collaboration avec les enseignants universitaires, les cadres de santé formateurs se questionnent sur la place qui sera la leur dans la coordination, l’ingénierie pédagogique et les interventions auprès des étudiants, dans le cadre de l’universitarisation.

Les cadres de santé formateurs considèrent avoir la légitimité pour conserver une partie de la maîtrise de cette formation professionnalisante.

A ce jour, nous sommes conscients que l’université ne pourra pas tous nous accueillir à la rentrée de 2009, pourtant le référentiel va être mis en place. Les équipes pédagogiques vont se mobiliser et se donner les moyens d’appliquer cette réforme. Si nous sommes capables de faire pour une année (temps nécessaire à la signature des conventions sur le territoire), nous ne comprenons pas pourquoi, ensuite, la répartition du temps est plutôt en faveur des enseignants chercheurs. Que faites vous des engagements pris avec les associations professionnelles et les organisations syndicales, concernant un réel partenariat avec l’université, à la hauteur de nos attentes ?

Quelle est la reconnaissance de l’expérience professionnelle en tant que cadre formateur ? Nous souhaitons avoir la reconnaissance du diplôme cadre de santé au niveau master 2 avec la mise en place de mesures transitoires pour les professionnels en activité et exerçant le métier de formateur, jusqu’alors avec des compétences reconnues et inscrites au répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière.

Nous interpellons donc nos tutelles administratives, nos élus, nos représentants professionnels et nos collègues sur la reconnaissance de notre place dans l’appareil de formation en Soins Infirmiers au sein du système universitaire.

Nous attendons des réponses rapides et concrètes, faute de quoi nous n’assurerons pas les contenus dédiés aux enseignants chercheurs et à l’université, ce qui serait préjudiciable à une rentrée optimale de septembre et février.

Les équipes pédagogiques des Instituts de Formation en Soins Infirmiers de la région Lorraine : I.F.S.I. de BAR LE DUC ; NANCY BRABOIS ; NANCY LIONNOIS ; NANCY LAXOU ; BRIEY ; SAINT DIE DES VOSGES ; NEUFCHATEAU ; VERDUN ; EPINAL ; REMIREMONT ; THIONVILLE ; FORBACH ; SARREGUEMINES ; METZ CHR ; METZ CROIX ROUGE FRANCAISE ; SARREBOURG ; JURY LES METZ.

Partager l'info



 


toute l’Actualité