Actions du Lobby infirmier

Concertation sur la vaccination : exprimez-vous  !

21 septembre 2016
concertation vaccination

Dans le cadre de la refonte de la politique vaccinale, les citoyens et les professionnels de santé peuvent donner sur Internet leur opinion sur la vaccination. Le syndicat infirmier SNPI invite les infirmières à s’exprimer, car de par leurs compétences, elles sont en première ligne.

Organisé par le ministère de la Santé, ce débat a pour vocation de mieux comprendre les inquiétudes, peurs et critiques qui subsistent à l’égard de la vaccination, afin d’apporter les réponses adéquates.

L’objectif est donc de formuler des propositions concrètes, applicables par les pouvoirs publics, respectant l’intérêt de chacun et favorables à la santé de tous. Pour cela, la concertation doit identifier les questions que se posent le grand public, les usagers, les parents, les professionnels de santé et chaque citoyen.

L’espace participatif de la concertation citoyenne sur la vaccination, accessible sur le site http://contrib.concertation-vaccina... est ouvert jusqu’au 13 octobre 2016, autour de trois questions :
- Quel est votre ressenti sur la vaccination au sens large  ?
- Quelles recommandations feriez-vous pour améliorer la confiance dans la vaccination  ?
- Quelles recommandations feriez-vous pour améliorer la couverture vaccinale  ?

Ce site permet à chaque citoyen d’exprimer son opinion et de présenter des propositions, individuellement ou collectivement. Bien entendu, le respect de l’anonymat de tous les participants sera garanti par l’acceptation d’une charte d’utilisation.

La vaccination fait partie des actes infirmiers à deux titres :
- dans le cadre du rôle sur prescription au sein de l’article R4311-7 du code de la santé publique
- dans le cadre du rôle autonome, "L’infirmier ou l’infirmière est habilité à pratiquer l’injection du vaccin antigrippal, à l’exception de la première injection" (Décret n°2008-877 du 29 août 2008 - art. 1 qui crée l’article R4311-5-1).

En fait, la loi reconnait que les infirmières ont la formation et les compétences nécessaires pour assurer l’ensemble des revaccinations. Mais le décret limite cette revaccination directe par l’infirmière, sans nouvelle prescription médicale :
- d’une part à la grippe
- d’autre part aux personnes âgées et aux personnes fragiles avec des pathologies chroniques

"Si nous sommes compétents pour les plus fragiles, il est totalement incohérent de nous l’interdire pour des adultes en bonne santé !" selon Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du SNPI, Syndicat National des Professionnels Infirmiers. "Nous n’avons même pas le droit de revacciner de nous-même l’entourage du patient, ce qui réduit d’autant la portée de la vaccination."

Les infirmières doivent donc profiter de cette concertation pour faire cesser ces restrictions incohérentes. La dernière loi de santé a enfin autorisé en 2016 les sages-femmes à vacciner l’entourage, mais ce n’est toujours pas le cas pour l’infirmière.

En tant que plus large groupe de professionnels de santé, présents dans tous les secteurs de la vie auprès des populations, les infirmières sont les plus à même de conseiller, informer, éduquer sur la vaccination, aussi bien que d’administrer les vaccins. Faute de laisser leur vrai place aux infirmières, la France demeure la lanterne rouge des pays occidentaux.

Partager l'info



 


toute l’Actualité