Salaires en secteur privé ESPIC, FEHAP, CLCC, CC 66 ou FHP

Cotisations sociales prises sur le bulletin de paie

Les cotisations sociales sont des versements, calculés en pourcentage du salaire, qui donnent droit au salarié à des prestations sociales en cas, par exemple, de maladie, chômage, accident du travail...

11 février 2015
cotisations salariales

Dans le secteur privé, les cotisations salariales se répartissent en :
- cotisations de sécurité sociale (assurance maladie, maternité, invalidité, décès, assurance vieillesse),
- contributions sociales (CSG/CRDS),
- cotisations de chômage,
- cotisations de retraite complémentaire.

Entre 2014 et 2015, le taux concernant les cotisations liées à l’assurance vieillesse est passé ainsi de 6,80 % à 6,85 % sur le montant du salaire (jusqu’à 3 170 euros), les taux de cotisations pour les retraites complémentaires ayant également été modifiés passant, par exemple, pour les non cadres Arrco de 3,05 % à 3,10 % sur la tranche jusqu’à 3 170 euros.

Dans la fonction publique, pour un fonctionnaire, les cotisations sociales sont :
- les cotisations de retraite (principale et complémentaire),
- les contributions sociales (CSG/CRDS),
- la contribution exceptionnelle de solidarité.

Entre 2014 et 2015, le taux de cotisations pour la retraite principale est passé de 9,14 % à 9,54 % (sur la base du traitement indiciaire et de la nouvelle bonification indiciaire).

Pour un agent contractuel travaillant dans la fonction publique, les cotisations salariales sont les suivantes :
- cotisations de sécurité sociale (maladie, maternité, invalidité, décès et retraite),
- cotisations Ircantec (retraite complémentaire),
- contributions sociales (CSG/CRDS),
- contribution exceptionnelle de solidarité.

Entre 2014 et 2015, le taux est passé de 6,80 % à 6,85 % pour les cotisations de retraite (sur la base des revenus dans la limite de 3 170 euros par mois).

Partager l'info



 


toute l’Actualité