Education Thérapeutique du Patient ETP

Education thérapeutique : autoévaluation des programmes

16 avril 2012
guide has autoévaluation etp

Conformément à la réglementation, les programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) doivent être autoévalués chaque année par les équipes qui les mettent en oeuvre. La HAS précise le cadre de cette démarche dans un guide testé sur le terrain qui permet à chaque équipe de construire son évaluation.

Qu’est-ce qu’un programme d’ETP ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’éducation thérapeutique vise à aider les patients à acquérir ou à maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Un programme d’éducation thérapeutique est un ensemble coordonné d’activités d’éducation destinées au patient et à son entourage et animées par une équipe soignante (médecins, infirmiers, diététiciens, etc.), avec le concours d’autres professionnels et de patients. Il doit respecter un cahier des charges national.

En inscrivant l’ETP dans le parcours de soins des patients, la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » a promu la mise en oeuvre de ces programmes qui sont autorisés par les agences régionales de santé (ARS) pour une période de quatre ans renouvelable.

En novembre 2011, les 26 agences régionales de santé avaient autorisé 2 653 programmes d’ETP. Le diabète est la pathologie la plus représentée (29,4 %), suivi des maladies cardiovasculaires (14,7 %), respiratoires (12 %) et de l’obésité (7,1 %).

Quel est l’objectif de l’autoévaluation annuelle ?

L’objectif est d’améliorer progressivement la qualité et la mise en oeuvre du programme. C’est le cahier des charges national qui prévoit cette démarche. L’autoévaluation est fondée sur une analyse qualitative et quantitative menée par l’équipe soignante afin de déterminer les points forts et les points faibles de son programme d’ETP. Sont évalués, par exemple, le nombre de patients engagés, l’adéquation du contenu des séances éducatives, la qualité des dossiers patients, etc.

Par qui l’autoévaluation annuelle est-elle mise en oeuvre ?

L’autoévaluation est menée sous la responsabilité du coordonnateur du programme. Il s’agit d’une démarche collective et participative. Des moments d’échange doivent être organisés au sein de l’équipe soignante tout au long de l’année, pour confronter points de vue individuels et analyse collective des informations. En outre, il est indispensable de recueillir les avis et les attentes des patients, éventuellement aussi ceux de l’association de patients concernée.

Comment se déroule l’autoévaluation ?

Elle comprend quatre étapes. L’équipe détermine chaque année quels sont les critères qu’elle souhaite analyser en priorité. Lorsque le programme débute, chaque intervenant pourra se demander, par exemple, s’il est à l’aise avec l’élaboration des diagnostics éducatifs, la conduite des séances éducatives ou le matériel pédagogique. Au fil de ces autoévaluations annuelles, l’équipe peut ainsi vérifier que tous les objectifs du programme sont atteints. Cette démarche n’est pas nouvelle pour les hôpitaux, rodés à la certification ; elle l’est davantage pour les professionnels qui travaillent en secteur libéral, dans les maisons de santé pluriprofessionnelles ou dans les centres de santé.

Source HAS :
- guide "Auto-évaluation annuelle d’un programme d’éducation thérapeutique du patient" : http://www.has-sante.fr/portail/jcm...
- http://www.has-sante.fr/portail/jcm...

Partager l'info



 


toute l’Actualité