Salaires en secteur privé ESPIC, FEHAP, CLCC, CC 66 ou FHP

FEHAP : conflit à l’hôpital St-Joseph de Marseille (HSJM)

12 octobre 2010

Avec plus de 500 manifestants dans l’enceinte de l’Hôpital St-Joseph les 6 et 7 octobre derniers, l’HSJM a connu une forte mobilisation de l’ensemble des salariés lors de deux journées de grèves à l’appel des syndicats FO, CGT, CFE-CGC et CNI. Pendant 2 jours, les services d’hospitalisation et de consultation ont tourné au ralenti et le bloc opératoire a fermé. Devant l’ampleur de la mobilisation, le préfet a réquisitionné 300 personnes sur les 2300 salariés afin d’assurer la continuité des soins et la prise en charge des urgences.

Ce mouvement de grève a pour but de protester contre la réforme de la convention collective nationale (CCN 51), annoncée par la Fédération des Établissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne à but non lucratif (FEHAP). Les nouvelles dispositions à l’étude sont considérées, par les syndicats, comme autant de suppressions d’acquis sociaux concernant, entre autres, les récupérations de jours fériés, la valorisation de l’ancienneté ou la prime annuelle.

La période de grève correspond à la tenue, les 7 et 8 octobre, à Nantes, du 35è congrès annuel de la FEHAP. L’HSJM, avec ses quelques 800 lits de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), est le plus important établissement sanitaire non lucratif de France. En terme d’activité c’est le 3ème établissement de santé de la Région PACA (et la première Maternité de la région PACA avec plus de 3 600 naissances par an). L’Hôpital Saint Joseph est un hôpital privé à but non lucratif, géré par une association.

La direction de l’hôpital, quant à elle, affirme que la révision de la CCN 51 est indispensable afin d’adapter les établissements FEHAP à la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoire (HPST). Elle ne vise pas à réduire la masse salariale, mais "à disposer, à l’avenir, de plus de souplesse pour négocier des avantages au profit des personnels" (sic !).

Les syndicats sont prêts à durcir le mouvement si leurs revendications ne sont pas entendues. Un calendrier de réunions de négociations a été établi, au plan national, avec les syndicats jusqu’en janvier 2011.

Plus de détails : http://www.syndicat-infirmier.com/C...

Partager l'info



 


toute l’Actualité