Vaccinations, Grippe H1N1

Grippe A (H1N1) : le SNPI s’interroge sur des réquisitions abusives de soignants non volontaires

Dépêche d’HOSPIMEDIA parue le 17.11.09

17 novembre 2009

17.11.09 - 16:37 - HOSPIMEDIA |"Certaines préfectures réquisitionnent des soignants non volontaires pour assurer le fonctionnement des centres de vaccination H1N1", alerte le Syndicat national des professionnels infirmier (SNPI) CFE-CGC, dans sa dernière lettre d’actualité.

Si le syndicat admet que les infirmières se doivent de "répondre aux besoins de santé de la population" et que les réquisitions des non volontaires sont nécessaires dans certains cas, il s’inquiète de la situation actuelle. Faut-il maintenir autant de centres de vaccination alors que la population n’est pas au rendez-vous, s’interroge-t-il ? Il redoute notamment que les volontaires se découragent face au faible nombre des candidats à la vaccination.

Au regard des premiers effets secondaires constatés, il propose de recentrer la vaccination contre la grippe A (H1N1) vers ceux dont le bénéfice/risque est écrit-il, "indéniable", une pratique choisie, selon lui, par la majorité des pays.

Par ailleurs, il insiste sur "le respect des pratiques professionnelles" et rappelle aux infirmiers que nul ne peut les "obliger à injecter un produit" qu’ils n’ont pas eux-mêmes préparé. Le SNPI précise que les professionnels sont en droit de refuser toutes "pratiques dégradées au nom du nombre".

L.W.

Partager l'info



 


toute l’Actualité