Santé publique

Grippe porcine : situation épidémiologique au 1er mai 2009

Article réalisé avec les informations fiables de l’INVS, Institut National de Veille Sanitaire

17 mai 2009

Ce virus est différent du virus A(H1N1) de grippe saisonnière, virus d’origine humaine qui circule habituellement. Une transmission de ce nouveau virus de personne à personne est confirmée. L’OMS a relevé à 5, sur une échelle de 6, le niveau d’alerte pandémique mondiale.

- Situation épidémiologique, conduite à tenir, recommandations de prise en charge : tout pour informer votre entourage. lire l’article
- Questions éthiques soulevées par une possible pandémie grippale Avis du CCNE
- Pour plus de détails : Institut National de Veille Sanitaire
-  Pour les professionnels de santé  : consignes

Situation en France

Une cellule d’alerte a été activée par le ministère de la Santé pour surveiller l’évolution de la situation.

Afin de détecter au plus tôt en France d’éventuels cas de grippe A(H1N1) revenant d’une zone infectée, une définition de cas possible a été établie par l’InVS.

A ce jour, quarante-six cas possibles sont en cours d’investigation. Parmi ces derniers, quatre cas sont classés comme probables et sont en attente de confirmation. Aucun cas d’infection par A(H1N1) d’origine porcine n’a été confirmé à ce jour en France.

Situation épidémiologique dans le Monde

Une transmission limitée du nouveau virus influenza A(H1N1) de personne à personne a été décrite au Mexique, aux USA, en Espagne. A ce stade tous les cas confirmés dans les autres parties du monde sont des cas importés.

Aux USA :

A ce stade, 109 cas sont confirmés A(H1N1) dans 12 Etats (dont 50 cas à New York). Certains cas sont importés tandis que d’autres sont dus à une transmission locale. L’état clinique de la majorité des cas n’est pas inquiétant. Cependant certains cas ont été hospitalisés et un décès (chez un enfant en bas âge venu du Mexique) a été notifié. Il est à noter ce jour l’apparition de 10 nouveaux dans un nouvel Etat (Caroline du Sud) et une augmentation importante dans l’Etat du Texas. A New York, de très nombreux collégiens et leur entourage sont actuellement suivis par les autorités sanitaires en raison de l’épidémie ayant touché des collèges du Queens.

Au Mexique :

L’ampleur du phénomène est beaucoup plus importante. L’épidémie de pneumonies sévères qui a débuté en mars 2009 continue sa progression depuis mi-avril. On compte à ce jour plusieurs milliers de cas suspects et plusieurs dizaines de décès (au moins 1918 cas et 159 décès au 30/04/08 selon les autorités sanitaires) dont une proportion non déterminée serait due au nouveau virus de l’influenza A(H1N1).

L’épidémie affecte la majorité des 32 états que compte le pays. La majorité des cas suspects a été décrite à Mexico, dans le District Fédéral et dans l’Etat de San Luis de Potosi.

Au Canada :

Dix-neuf cas confirmés de nouvelle grippe A(H1N1) ont été confirmés dans 4 des 10 provinces canadiennes (Alberta, Colombie Britannique, Ontario et Nouvelle Ecosse). Aucun à ce jour n’a présenté de symptomatologie grave. Tous avaient voyagé récemment au Mexique.

En Nouvelle Zélande :

Seize cas importés d’infection par le nouveau virus influenza A(H1N1) ont été confirmés en Nouvelle Zélande.

En Espagne :

Treize cas d’infection par le nouveau virus influenza A(H1N1), acquis au Mexique, ont été confirmés par les autorités espagnoles. Un cas est lié à une transmission locale.

Autres pays

Il est à noter que tous les cas confirmés décrits (sauf aux USA et en Espagne) sont des cas présentant un voyage récent au Mexique. Les décès lié à la grippe A(H1N1) porcine ont été rapportés au Mexique et aux USA.

La mobilisation des pays pour la recherche active de cas devrait entraîner un nombre croissant de cas et de territoires touchés à travers le Monde dans les jours à venir.

Recommandations de prise en charge

Les personnes qui répondent aux critères de la définition de cas possible ci-dessus doivent contacter le centre 15.

Il est recommandé d’hospitaliser dans l’établissement le plus proche les cas possibles avec mise en œuvre d’isolement respiratoire et d’un traitement par un inhibiteur de la neuraminidase, en attente d’une confirmation ou d’une infirmation biologique du diagnostic de grippe.

Les contacts étroits des cas possibles doivent rester à domicile et éviter les contacts avec des personnes extérieures. En cas d’apparition de fièvre ou de signes respiratoires, ils doivent contacter le centre 15 pour une évaluation de leur situation.

Ces recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’évolution de la situation et des informations disponibles.

Partager l'info



 


toute l’Actualité