IBODE bloc opératoire

IBODE : comment valider une VAE sans nouveau référentiel de formation ?

26 janvier 2014

Le SNPI CFE-CGC a toujours été favorable au principe de la VAE (validation des acquis de l’expérience) en général, et à celle des IBODE en particulier.

Le ministère propose au HCPP du 17 décembre 2013 (Haut Conseil des Professions Paramédicales) un "Projet d’arrêté relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire". Mais il y a une certaine incohérence à nous demander aujourd’hui de valider un livret de VAE IBODE, alors que le référentiel de formation n’est pas déterminé.

De 2007 à 2009, les travaux de réingénierie du diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire ont permis d’élaborer les référentiels d’activités et de compétences du métier IBODE. Mais pour le référentiel de formation par compétences, tout est bloqué depuis 2009, en attente d’arbitrage du ministère sur le Master.

Si demain un candidat doit valider telle compétence non acquise, quelle partie du vieux programme IBODE, qui n’est pas constitué sur cette base, devra t-il valider ? Clairement on nous demande de mettre la charrue avant les bœufs.

Pour les IBODE, seule l’expérience postérieure à l’obtention du Diplôme d’Etat d’infirmière doit être validable. L’expérience antérieure au diplôme ne doit pas être prise en compte (par exemple on ne tiendrait pas compte de l’expérience d’une épouse de chirurgien devenue "aide opératoire" en 2005, puis passant son DE d’infirmière, et le DE d’infirmière de bloc via la VAE de sa période "aide opératoire").

Le Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC considère qu’il est également douteux de prévoir d’attribuer par VAE l’intégralité du diplôme d’IBODE. Seule une validation partielle à du sens, pour deux raisons :
- dans le cadre des concertations en cours, le ministère devrait prochainement valider des "actes exclusifs" IBODE au même titre que les IADE, on ne peut donc valider ce qui relèverait d’un exercice illégal
- il y a une confusion entre l’expérience acquise sur le terrain, et l’expertise issue d’un enseignement. Une IDE avec 15 ans d’expériences de bloc ne peut avoir la maîtrise d’une IBODE qui a une formation spécialisée. Par exemple, comment valider sans formation la compétence 8 "Rechercher traiter et produire des données professionnelles et scientifiques" ?

Il est évident que l’IDE qui a travaillé trois ans dans un bloc n’a pas besoin d’effectuer 18 mois d’études supplémentaires. Mais peut-elle se passer totalement d’un temps de formation ? Si tout peut s’apprendre sur le tas, pourquoi maintenir des écoles d’IBODE ?

Voir : http://www.syndicat-infirmier.com/-...

Partager l'info



 


toute l’Actualité