Il y a urgence, pour nous tous : #nosviesdabord

Il y a urgence, pour nous tous : #nosviesdabord

5 février 2019

Peut on encore accep­ter qu’un soi­gnant se sui­cide au tra­vail ? Pouvez vous accep­ter de mourir en salle d’attente des Urgences d’un délai trop long avant d’être soigné ?

Prendre soin de vous, c’est ce que nous savons faire de mieux. Or, aujourd’hui, nous n’avons plus les moyens de le faire cor­rec­te­ment. A l’hôpi­tal, en mater­nité, en EHPAD, au domi­cile, et dans tous les sec­teurs de santé, nous souf­frons d’un manque de moyens met­tant en danger les prises en charge de nos patients. Les drames ne sont plus excep­tion.

Le risque pour vous, aug­mente avec le nombre d’heures d’attente aux Urgences, avec la réduc­tion d’effec­tif soi­gnant d’un ser­vice, avec l’éloignement de struc­tu­res de soin, avec l’absence de lits dis­po­ni­ble dans le ser­vice requis pour votre patho­lo­gie.

Ce risque n’est pas une sta­tis­ti­que, mais une réa­lité, qui se passe déjà chaque jour dans nos struc­tu­res de soin. De nom­breu­ses ins­tan­ces natio­na­les, pro­fes­sion­nels de santé, syn­di­cats, usa­gers n’ont de cesse d’aler­ter les pou­voirs publics sur ces ques­tions.

Pourtant la rigueur bud­gé­taire est tou­jours à l’ordre du jour. En paral­lèle, on ne nous demande plus de vous soi­gner mais d’être effi­cients, poly­va­lents, ren­ta­bles, flexi­bles. Nous refu­sons de consi­dé­rer les struc­tu­res de soin comme des entre­pri­ses. Nous ne sommes pas des robots du soin et vous n’êtes pas des mar­chan­di­ses.

Pour nous aider à pren­dre soin de vous et redon­ner au soin son sens pre­mier d’huma­nité, nous avons besoin de la mobi­li­sa­tion de tous. La ques­tion de la santé doit être enten­due.

Partagez l’infor­ma­tion, accom­pa­gnez les soi­gnants en grève ou ceux en gilets jaunes avec le #nos­vies­da­bord : infir­miè­res, méde­cins, para med, tech­ni­ciens, agents, admi­nis­tra­tifs, réqui­si­tion­nés ou non, rejoi­gnez vous à la pause et envoyez nous votre photo de groupe avec le #nos­vies­da­bord.

Si vous ne pouvez pas mani­fes­ter, inon­dez les réseaux sociaux, depuis chez vous, en famille, avec vos enfants, de votre bureau, votre voi­ture, vos vacan­ces avec le #nos­vies­da­bord

Pour que compte d’abord la vie : https://youtu.be/hQo3­FE­FLiq0

Partager l'article