Infirmière Pratique Acancée IPA

Infirmières de pratique avancée : étude américaine

31 mai 2014

Comment faire pour que les Infirmières Praticiennes Spécialisées (IPS) puissent pratiquer au plein potentiel de leurs compétences ? Rigolosi et Salmond [1] analysent le cheminement de 5 états des Etats-Unis qui, devant la pénurie de l’offre médicale et les autres problèmes d’accessibilité au système de santé, ont élaboré des réglementations favorisant l’autonomie de pratique des IPS.

En effet, alors que leur formation académique est standardisée, les différentes législations des états et les pratiques locales font varier la pratique réelle des IPS de complète à restreinte. Cette sous-utilisation des IPS couterait environ 9 billions USD (AACN 2012, p2).

Au Québec, bien que l’intégration des IPS en première ligne soit plus récente, certains éléments conjoncturels sont similaires. Une fenêtre semble s’est ouverte suite aux dernières élections qui ont placées l’accessibilité du système de santé au cœur des débats et l’annonce du Parti Libéral d’augmenter à 2000 le nombre d’IPS d’ici 10ans[2].

Utilisant le modèle de Kingdon (2011), les auteurs mettent à jour des stratégies permettant d’utiliser à la fois ces éléments conjoncturels (reconnaissance des bénéfices de la pratique IPS, problème d’accessibilité au système de santé, préoccupations des populations et des décideurs pour la santé, difficultés pour les IPS de trouver des médecins partenaires, manque de médecins à certains endroits,…) et d’élaborer des processus de changement. Rebondissant sur la fenêtre d’opportunité créée, l’idée est d’amener la pratique des IPS à pleine étendue comme une solution souhaitable que les décideurs devraient favoriser.

Voici les recommandations proposées par Rigolosi et Salmond :
- Identifiez les forces conjoncturelles pouvant aider au changement
- Choisissez un partenaire pour déposer les projets de lois nécessaires. Il devrait être volontaire pour promouvoir ces changements et négocier auprès des autres législateurs
- Consolidez un regroupement composé d’acteurs à la fois des sciences infirmières mais aussi d’autres domaines : patients, autres professionnels de santé, université, hôpitaux, organismes communautaires… La possibilité d’avoir des médecins vient grandement renforcer la crédibilité du regroupement de même si le regroupement favorise le rapprochement entre les états.
- Préparez un message commun clair et ciblé, répéter les actions et les discours à chaque opportunité et auprès de personnes-clés.
- Réunissez du soutien sur le terrain, des IPS pratiquant, des décideurs locaux, des patients, des communautés.
- Rendez le problème palpable et réel : Collectez les histoires de cas, les problèmes et les solutions développées.
- Favorisez l’engagement des IPS à se représenter auprès des législateurs et des décideurs.
- Concentrez le discours sur le bénéfice pour les patients et non pas pour la profession infirmière.
- Communiquez les faits actuels, les preuves scientifiques, les coûts du changement mais aussi de l’inaction.

- [1] Rigolosi, R., & Salmond, S. (2014). The journey to independent nurse practitioner practice. Journal of the American Association of Nurse Practitioners.

- [2] http://ici.radio-canada.ca/sujet/el...

Sources :
- http://onlinelibrary.wiley.com/doi/...
- http://ipspl.info/wordpress/

Partager l'info



 


toute l’Actualité