Réaction syndicale

Canabis au Lycée : dépistage ou prévention ?

Communiqué du SNIES UNSA Education suite à la proposition de loi de M. Ciotti concernant le dépistage du cannabis

23 janvier 2014

Le SNIES UNSA Education, syndicat national des infirmiers éducateurs de santé refuse de pratiquer des contrôles du cannabis chez les lycéens. Les personnels infirmiers exerçant dans les établissements scolaires ont un rôle d’accueil et d’écoute dans un climat de confiance conforté par l’obligation de secret professionnel. Combattre la consommation d’un produit par la répression est une méthode qui trouve les limites de son efficacité dans la réalité des chiffres.

Pour le SNIES UNSA Education, la prévention primaire doit être une priorité de santé publique dans la lutte contre les addictions. Les missions éducatives des personnels infirmiers débutent dès le plus jeune âge et doivent ainsi être renforcées dans les écoles primaires, pour la mise en place de projets d’éducation à la santé et à la citoyenneté, en partenariat avec les enseignants.

Le SNIES UNSA Education a toujours défendu les postes inter degré, une infirmière à mi-temps sur un collège et mi-temps sur les écoles primaires du secteur de recrutement. Il faut donner des moyens aux écoles primaires, en temps et en personnel pour entrer dans une véritable politique de prévention et d’éducation à la santé auprès des jeunes.

La loi sur la refondation de l’Ecole conforte cette politique, le SNIES UNSA Education en revendique sa mise en place.

Partager l'info



 


toute l’Actualité