La réingénierie du diplôme des puéricultrices est une priorité de la ministre de la santé Agnès Buzyn

16 juin 2017

Lors des journées nationales d’études des puéricultrices et puériculteurs, qui rassemblent 1 200 participants pour marquer les 70 ans d’une profession de 19.000 membres, la nouvelle ministre de la santé a annoncé vouloir relancer les travaux de réingénierie.

Le programme des études de puériculture n’ont pas été réactualisées depuis 30 ans. La réingénierie (référentiel d’activité, de compétences, de formation) est bloquée depuis 2011, faute d’arbitrage sur le Master. La formation actuelle est d’un an, et la ministre a indiqué "Vous avez l’objectif d’une formation en quatre semestres et de la reconnaissance à un grade master", cette demande a été "entendue" mais elle attend sa feuille de route, car la reconnaissance master relève du ministère de l’enseignement supérieur, il faut donc un arbitrage du premier ministre.

Partager l'article