IADE Inf Anesthésistes

Les IADE bloquent la gare Montparnasse !

18 mai 2010

Plusieurs milliers infirmiers anesthésistes ont manifesté à Paris, dans le cadre de la journée d’action du 18 mai 2010.

Partie de Denfert Rochereau à 11h, la manifestation s’est déviée vers la gare Montparnasse devant le refus du cabinet de Mme Bachelot de les recevoir, et les IADE ont envahi les voies de TGV. Selon le site de la SNCF, le trafic grandes lignes au départ et à l’arrivée de la gare Montparnasse a été interrompu dans les deux sens depuis 13H00. En fin d’après-midi, l’évacuation par la police a duré plus d’une heure.

Une délégation des manifestants a obtenu du ministère de la Santé l’engagement que, parallèlement au groupe de travail sur l’obtention du master, un nouveau groupe de travail sur la revalorisation salariale des IADE se réunirait les 3 et 15 juin.

D’autres manifestations se sont déroulées dans les principales villes notamment à Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Montpellier.

La grève entraîne une fermeture d’une grande partie des blocs opératoires en France. Les interventions chirurgicales programmées sont reportées et seules les urgences sont assurées par des réquisitions.

Les IADE dans l’action :

En dehors des temps forts du 11 mars et du 4 mai, les IADE ont multiplié les actions pour rendre visible leur mouvement :

Une trentaine d’infirmiers anesthésistes ont brièvement manifesté mercredi 12 mai à la mi-journée devant l’Elysée. Les manifestants, après avoir échappé à la vigilance du service d’ordre déployé autour du palais présidentiel, ont revêtu des tenues bleues de bloc opératoire et crié des slogans ponctués de roulements de sifflet, réclamant une meilleure reconnaissance professionnelle. Les manifestants sont parvenus à interrompre quelques minutes la circulation devant la présidence en organisant un sit-in, avant d’être évacués par les forces de l’ordre. D’après l’AFP, il y avait 39 infirmiers devant le palais de l’Elysée, qui ont été conduits au commissariat du XIème arrondissement pour vérification d’identité.

Vendredi 14 mai 2010, une dizaine d’infirmiers anesthésistes en colère sont montés sur les toits de l’hôpital Salengro, au CHR de Lille. Trois d’entre-eux ont descendu l’une des façades en rappel avec du materiel d’alpinisme depuis une hauteur d’environ trente mètres et ont déployés plusieurs banderoles. En bas, une quarantaine de leurs collègues provenant des CHU de Lille, Roubaix, Tourcoing et Valenciennes les ont applaudis. Vidéo : http://videos.lavoixdunord.fr/chann...

Une centaine d’infirmiers anesthésistes d’Ile-de-France se sont enchaînés jeudi 22 avril aux grilles de l’Hôtel de ville de Paris pour protester contre la "mort annoncée" de leur métier, a constaté une journaliste de l’AFP.

Partager l'info



 


toute l’Actualité