Référentiel formation, VAE et réingénierie du diplôme

Les libéraux contestent le référentiel formation de la DHOS

CONVERGENCE INFIRMIERE CONTESTE LES CONCLUSIONS DES TRAVAUX SUR LA REINGENIERIE DES ETUDES.

4 décembre 2008

Le syndicat d’infirmières libérales Convergence Infirmière a, depuis le début, participé au groupe de travail sur la réingéniérie des études des professions paramédicales, notamment des études d’infirmières.

À la lecture des conclusions du rapport présenté par le comité de pilotage présidé par Marie- Ange COUDRAY, Convergence Infirmière constate que les projets présentés ne permettront pas l’instauration du cursus L.M.D attendu par l’ensemble des infirmières et que l’esprit du rapport confine les infirmières à « de simples rôles d’exécutantes » sans évolution en perspective des changements à venir en matière de santé publique, tant dans le champ de la prévention et de l’éducation.

Il apparaît clairement dans le projet, qu’il n’est pas prévu de créer une discipline en sciences infirmière et donc de recherche, ce qui compromet fortement notre adhésion à ces travaux.

De plus, Convergence Infirmière s’étonne, entre autres, que l’exercice libéral soit considéré comme si peu important dans sa capacité de gestion des ressources et des structures. L’exercice libéral n’est pas considéré comme une compétence à part entière par le groupe de travail ?

Les 60.000 infirmières libérales gèrent dès à présent leurs cabinets et paradoxalement les rapporteurs estiment qu’il doit être nécessaire de réfléchir aux possibilités de compétences organisationnelles des infirmières ?

L’infirmière est amenée de plus en plus souvent à exercer son art à dans le cadre du maintien à domicile, non seulement en libéral, mais aussi dans le cadre des SSIAD, HAD, et demain au sein des structures issues du plan Alzheimer, comme les MAIA, les Services polyvalents de soins et de services pilotés par les infirmiers libéraux.( voir plan Alzheimer)

Il apparaît donc, tout à fait à l’ordre du jour de mettre dans les compétences communes et nécessaires à l’obtention du diplôme, la compétence de gestion de structures et des ressources. Les propositions du groupe de pilotage ne présentent pas les attentes des infirmières ni les garanties nécessaires à la formation des soignants de demain.

Dans ces conditions, Convergence Infirmière ne valide pas les conclusions actuelles des travaux de la réingénierie des études, présenté le 21 novembre 2008.

Document(s) joint(s) à l'article

convergence (75.9 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité