IADE Inf Anesthésistes

Mouvement IADE : les syndicats reçus au Cabinet de la Ministre le 10 mai 2010

11 mai 2010

Yann Bubien, Directeur Adjoint du Cabinet de la Ministre de la Santé, a rencontré le 10 mai l’ensemble des organisations syndicales (SNIA, CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, UNSA, CFTC) et le collectif IADE, pour une table ronde suite au mouvement IADE du 4 mai 2010. Le SNPI CFE-CGC était représentée par sa Présidente Marie-Hélène Feuillin (IADE de formation) et son Secrétaire Général Thierry Amouroux.

Toutes les organisations présentes ont notifié les quatre principales revendications des infirmières anesthésistes que sont l’exclusivité de compétences, la reconnaissance master, la revalorisation salariale et la reconnaissance de la pénibilité (catégorie active et bonification de la loi Fillon de 2003).

Yann Bubien a indiqué qu’il n’y a aucun projet de décret, ni volonté de mettre fin à l’exclusivité d’exercice des IADE.

Le ministère a réaffirmé sa volonté d’arriver à une reconnaissance universitaire d’un Master pour les IADE, mais indique que la validation par le ministère de l’Enseignement Supérieur nécessitera que le nombre d’heures l’enseignement théorique soit augmenté. Les dates du 5 Juillet et du 21 septembre ont été fixées pour la construction du référentiel de formation, dans l’objectif de terminer fin 2010, pour la promotion qui entrera en formation de master en 2011.
- Le SNPI CFE-CGC a demandé et obtenu la participation des représentants de l’enseignement dès la première réunion, afin de ne pas reproduire les erreurs du référentiel de formation IDE.
- Le SNPI CFE-CGC a précisé son attente d’un véritable Diplôme de Master, et non une simple reconnaissance de grade, comme le contre-exemple du grade de Licence IDE

Yann Bubien reconnaît que les nouvelles grilles proposées par le protocole d’accord ne sont pas favorables aux IADE, mais qu’après la reconnaissance du master, le ministère de la Santé pourra demander en 2011 (avec effet en juillet 2012) au ministère du Budget une revalorisation salariale pour les IADE au niveau des grilles master de la fonction publique.
- Le SNPI CFE-CGC a réafirmé sa revendication d’un différentiel de salaire de 25 points par semestre d’étude, dans une logique LMD (soit puéricultrice + 50 points, IBODE + 75 points, IADE + 100 points), alors que la future grille proposée par le ministère ne revalorise pas proportionnellement au temps de formation.

Au niveau de l’indemnitaire, Yann Bubien a précisé que les IADE seront éligibles à la Prime de Fonction et de Résultats PFR, selon des modalités à définir avec les partenaires sociaux.

Yann Bubien a confirmé que la promotion IDE vers IADE se fera à échelon identique, et non selon la règle de l’indice immédiatement supérieur, guère motivant après deux années d’études.
- Le SNPI CFE-CGC exige que le passage en classe supérieure soit maintenu pour 100 % des IADE, et refuse donc la notion de "promu/promouvable" qui réduirait fortement le passage dans la grille supérieure.

Yann Bubien refuse de retirer l’article 30 qui remet en cause les mesures de reconnaissance de la pénibilité. Mais une fois le dossier bouclé, avec beaucoup d’humour, il propose d’ouvrir une négociation avec les partenaires sociaux sur la notion de pénibilité, conditions de travail et fin de carrière.
- toutes les organisations syndicales se sont dites prêtes à rejoindre l’intersyndicale IADE
- Le SNPI CFE-CGC a déposé un préavis de grève pour le mardi 18 mai, temps fort du mouvement des infirmiers anesthésistes (document en téléchargement en haut à droite).

Yann Bubien s’est engagé à transmettre par écrit ses engagements avant le Jeudi 13 mai.

Document(s) joint(s) à l'article

Préavis grève 18 mai (315.5 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité