Santé publique

Prévention des cancers : comment agir au quotidien

22 septembre 2016
Prévention des cancers

Le ministère de la Santé et l’Institut national contre le cancer (INCa) rappellent qu’en modifiant certains de nos modes de vie et de nos comportements, 40 % des cancers pourraient être évités : ne pas fumer, éviter l’alcool, manger mieux, bouger plus.

Les principaux facteurs de risque sont :
- le tabac responsable de 90 % des cancers du poumon mais qui est aussi un facteur favorisant d’autres types de cancers notamment des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage) ; - l’alcool qui augmente les risques de développer des cancers des voies aérodigestives supérieures mais aussi du côlon-rectum, du sein et du foie ;
- une alimentation déséquilibrée, les aliments favorisant les risques de cancer étant principalement liés à l’excès de viandes rouges, de charcuteries, d’aliments gras, salés ou très sucrés (c’est pourquoi les fruits et les légumes qui jouent un rôle protecteur grâce à leur richesse en fibres, en vitamines et en minéraux antioxydants sont recommandés tout comme les aliments céréaliers complets) ;
- le manque d’activité physique, une activité physique régulière d’au moins 30 minutes par jour (monter des escaliers, marcher, faire du vélo, nager) permettant de diminuer le risque de cancer.

Prévenir le cancer, c’est vous donner le plus de chances possibles de limiter votre risque personnel d’en être atteint. Vous ne pouvez pas maîtriser tous les facteurs susceptibles de provoquer un cancer – le « risque zéro » n’existe pas, même avec un mode de vie conforme à toutes les recommandations – mais vous pouvez agir sur certains d’entre eux en préservant votre santé au quotidien.

La pratique quotidienne d’une activité physique permet de diminuer le risque de développer de nombreuses maladies chroniques et le risque de cancer pour notamment le cancer du côlon, du sein, du poumon et de l’endomètre. C’est aussi un moyen de limiter la prise de poids, autre facteur de risque de cancer.

Pour les personnes atteintes d’un cancer, les effets bénéfiques de l’exercice physique sont mesurables pendant et après leur traitement, avec une amélioration de la qualité de vie, de la tolérance du traitement et du pronostic.

Les autres facteurs de risque sont ceux liés à une exposition excessive aux rayonnements UV, à certains virus ou bactéries, au contact avec certains produits chimiques (amiante, solvants...) ou encore à une exposition à certains polluants (particules fines, résidus d’hydrocarbure...) ou aux rayonnements (radon, rayons X).

Vous pouvez aider votre enfant à limiter son risque d’être atteint d’un cancer à l’âge adulte  :
- avoir une hygiène de vie saine pendant et après la grossesse (en particulier ni tabac, ni alcool) ;
- ne pas fumer en leur présence : les enfants sont encore plus sensibles au tabagisme passif que les adultes ;
- leur proposer une alimentation équilibrée et surveiller leur prise de poids ;
- les encourager à pratiquer au moins une heure d’activité physique par jour ;
- les protéger du soleil (crème, chapeau, t-shirt, lunettes)...

Plus d’infos :
- Brochure grand public "Nutrition et cancers - Alimentation, consommation d’alcool, activité physique et poids" http://www.e-cancer.fr/Expertises-e...
- Plus pro, la Fiche Repère "La prévention primaire des cancers en France" http://www.e-cancer.fr/Expertises-e...
- Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’OMS spécialisée en cancérologie, a élaboré un « Code européen contre le cancer » avec 12 mesures simples que tout citoyen peut mettre en œuvre http://cancer-code-europe.iarc.fr/i...

Partager l'info



 


toute l’Actualité