Référentiel formation, VAE et réingénierie du diplôme

Réingéniérie cadres de santé (réunion du 01.12.11)

Cette synthèse et les référentiels sont des documents de travail non stabilisés : ces documents de travail représentent la réflexion du groupe à un instant donné mais ne préjugent pas du résultat final.

21 décembre 2011

Synthèse de la réunion "Groupe de production" du 1er décembre 2011, qui a porté sur une première approche des compétences à partir de trois apports :
- La réflexion sur les facteurs d’évolution et leur impact sur les compétences requises évoquées dans le groupe de réflexion
- Les travaux menés sur le référentiel d’activités
- Les référentiels existants, élaborés par les différentes organisations.

Présentation des travaux du groupe de réflexion sur les facteurs d’évolution

L’étude prospective de l’ONEM FPH de 2007 avait permis d’identifier les facteurs d’évolution suivants, ces facteurs ayant un impact sur les établissements de santé et l’ensemble des métiers de santé, dont notamment le métier de cadre de santé :
- 1-Evolution médico-économique : recherche systématique de l’efficience
- 2 - Evolution de l’organisation interne
- 3 - Evolution de la fonction managériale
- 4- Evolution démographique
- 5 - Evolution de la demande de santé
- 6 - Evolution de l’offre
- 7 - Evolution des pratiques de soins
- 8 - Evolution des technologies médicales
- 9 - Evolution technologique
- 10 - Evolution des politiques de qualité et de gestion des risques
- 11 - Evolution des dispositifs de formation initiale et continue

Deux autres facteurs ont été ajoutés par le groupe de réflexion :
- 12 - Responsabilité sociale des organisations / développement durable
- 13 - Evolution du rapport au travail et du rapport individu / collectif

A partir de l’analyse du facteur 1 - Evolution médico-économique, le groupe de réflexion a mis à jour les impacts suivants sur les compétences requises pour le cadre de santé :
- Capacité d’initiative en matière d’organisation et d’optimisation des moyens
- Capacité à appliquer et faire appliquer des décisions (concerter, expliquer, motiver, accompagner)
- Capacité à identifier les difficultés, remonter les informations et négocier
- Recentrage sur l’organisation de l’activité de soins : coordination de parcours de soin pour optimiser ces parcours et la durée des séjours / à partir de sa connaissance des rouages de l’établisement

Le 2ème facteur étudié par le groupe de réflexion - Evolution démographique – induit les impacts suivants sur les compétences requises pour le cadre de santé :
- Les cadres doivent être capables de concevoir une offre de formation territoriale adaptée en réponse aux besoins liés aux nouveaux métiers, aux nouvelles activités, …
- Diversité plus importante des expertises et des équipes : le cadre doit développer une compétence de gestion de professionnels avec des expertises différentes, d’encadrement d’équipes mixtes public / privé, avec de nouveaux métiers, …
- Les membres du groupe soulignent l’importance de la gestion de la complexité en termes d’organisations et de soins pour le cadre de santé et le fait que cela nécessite de développer des compétences pédagogiques et des compétences cliniques. Cela implique également de travailler en mode projet.
- Garder une orientation soin, constituer une équipe ad hoc et travailler en équipe au service d’un projet de soins.
- Le cadre de santé doit avoir une vision transversale des prises en charge, des processus de soin et une approche clinique des problèmes posés
- Compétence clé « animer des équipes pluriprofessionnelles au service d’un projet de soin. »

Le 3ème facteur étudié par le groupe de réflexion - Evolution de la fonction managériale - induit les impacts suivants sur les compétences requises pour le cadre de santé :
- Animer une équipe autour d’un projet de soins / de formation, dans un contexte qui se situe de plus en plus hors établissement : susciter le questionnement et l’échange au sein d’une équipe, communiquer, dialoguer avec l’équipe, avec la hiérarchie,
- Co-animer le processus de prise en charge du patient / de développement des compétences,
- Compétences réflexives : diagnostiquer une situation, prendre du recul, analyser un projet, faire expliciter les positions d’acteurs, susciter le débat, identifier les actions d’amélioration répondant au diagnostic de situation, prioriser les actions, proposer, décider, ...
- Identifier sa zone d’autonomie (quelles décisions peut prendre le cadre dans la ligne managériale ?) et se forger des marges d’autonomie.

A partir de cette présentation, les échanges portent sur les éléments suivants :
- La proximité avec les métiers de soin : Le cadre de proximité doit être capable d’évaluer des processus de soins et des résultats. Pour ce faire, le métier d’origine de la famille des soins est essentiel.
- L’équilibre entre la gestion de proximité et l’implication du cadre de santé dans les projets de l’établissement : Les participants soulignent effectivement l’importance de la présence du cadre dans les équipes. C’est bien le cœur de métier. Cependant, il s’agit de trouver un équilibre avec le fait de travailler sur des projets transversaux de l’établissement.
- L’attractivité et la possibilité de suivre la formation de cadre pour les « faisant fonction »

Partager l'info



 


toute l’Actualité