Santé au travail

Stress et entreprises : appuyer là où cela fait mal !

25 février 2010

Le ministère du Travail a publié sur son site Internet, puis retiré, une liste des entreprises mal notées en matière de prévention du stress.

Xavier Darcos a eu raison de reprendre une pratique existante depuis longtemps ! Les États-Unis pratiquent le "Name and Shame" depuis des années, selon les travaux du BIT et de M. Eskenazy.

Cette démarche a fait ses preuves. Elle est nécessaire devant l’atonie des entreprises, malgré l’unanimité des signatures de l’accord national interprofessionnel sur le stress au travail du 2 juillet 2008 et son extension en avril 2009.

L’initiative de Xavier Darcos a permis de faire bouger les choses. La première publication de cette "liste" a provoqué la colère de certains employeurs, mais également de certains syndicalistes, fort étonnés de voir l’entreprise dans laquelle ils travaillent classée en "vert" alors que cette dernière n’a engagé aucune discussion à ce jour. Étonnant !

La publication de cette liste est nécessaire, elle permet de provoquer la négociation.

Hélas ! le ministre a retiré la liste : espérons que c’est pour l’actualiser, sous peine de ne plus être crédible. La CFE-CGC exige donc son actualisation rapide, en rapport avec la réalité des actions sur le terrain.

Le service communication CFE-CGC

Partager l'info



 


toute l’Actualité