IADE Inf Anesthésistes

Un tiers des infirmiers anesthésistes ont manifesté le 22.03.16

29 mars 2016
manifestation IADE

Les IADE ont manifesté en masse à Paris pour réclamer un statut d’infirmier de pratique avancée et le salaire qui va avec. Le ministère s’est engagé à revoir leur grille de salaire.

Selon le Syndicat national des infirmiers anesthésistes (Snia), 3250 soignants ont manifesté dans les rues de Paris, du ministère de la Fonction publique à celui de la Santé, sur les 10.000 IADE en exercice.

Communiqué SNIA sur la journée de mobilisation de la filière IADE du 22 Mars 2016 :

La manifestation nationale de la filière infirmière-anesthésiste fut un succès en terme de mobilisation avec près d’un tiers de la population professionnelle dans les rues de Paris et de nombreux rassemblements régionaux. Les IADE de tous les territoires français se sont mobilisés jusqu’aux antipodes : Ile de la Réunion, Polynésie, Mayotte, Antilles, Nouvelle Calédonie...

Toutes les remontées des taux de grévistes se situent entre 80% et 90% (hors assignations, congés). Cette mobilisation est le résultat du travail de tout le réseau IADE qui s’est réactivé et développé depuis de longs mois (intersyndicale, collectifs, associations). Soulignons le travail de communication grand public de l’AFIADE qui a permis la diffusion d’informations sur la profession.

Notre délégation a été reçue par un membre du cabinet (Mme Christine Gardel, conseillère RH auprès de Mme Touraine) et de la DGOS (Mme Michèle Lenoir-Salfati, sous directrice), en l’absence d’un représentant du ministère de la fonction publique qui était pourtant attendu.

Plusieurs points ont été évoqués :
- Maintien de notre exclusivité d’exercice en anesthésie.
- Maintien des mesures législatives priorisant l’IADE dans les transports sanitaires.
- Récupération d’un corps professionnel IADE
- La grille sera revue à la hausse mais sous certaines conditions…

Les réponses du cabinet ministériel furent les mêmes que les propos tenus au même moment par Mme la ministre de la santé à l’Assemblée Nationale (et sur une grande radio nationale le matin), à savoir que les conditions d’une réévaluation salariale seraient envisagées après les concertations actuelles avec le corps médical, soit l’été prochain (lorsque la loi de finance aura été votée...).

Partager l'info



 


toute l’Actualité