Derniers articles +++

FHP : déqualifier la profession infirmière pour mieux recruter

Des cliniques privées n’hésitent pas à demander à des AS de faire du travail infirmier la nuit et le WE, et à embaucher des agents non qualifés à la place des AS. Sans parler les épouses et secrétaires de chirurgiens qui servaient d’aides opératoires à la place d’infirmières de bloc. Jamais à court d’idées, leur dernière proposition vise à réduire le temps de formation des infirmières, par une interprétation bien particulière de la VAE, valorisation des acquis par l’expérience.

19 octobre 2013

Afin de remédier à la pénurie infirmière, la FHP, Fédération de l’Hospitalisation Privée, propose dans un communiqué du 16.10.13 :
- " la suppression des quotas à l’entrée des écoles dispensant des formations réglementées afin de compenser les écarts constatés entre l’offre et la demande ainsi que l’écart de près de 6000 infirmiers qu’on perd entre l’entrée en école et la sortie.
- la mise en place de la valorisation des acquis par l’expérience (VAE) afin de permettre, par exemple aux aides soignants de passer un diplôme d’infirmier en deux ans au lieu de trois. L’ascenseur social doit fonctionner à plein régime et l’hôpital privé veut faciliter les passerelles en ce sens."
http://www.fhp.fr/1-fhp/7-presse/15...

Des cliniques privées n’hésitent pas à demander à des AS de faire du travail infirmier la nuit et le WE, et à embaucher des agents non qualifés à la place des AS. Sans parler les épouses et secrétaires de chirurgiens qui servaient d’aides opératoires à la place d’infirmières de bloc. Jamais à court d’idées, leur dernière proposition vise à réduire le temps de formation des infirmières, par une interprétation bien particulière de la VAE, valorisation des acquis par l’expérience.

Car pour obtenir le diplôme d’État d’infirmier par la VAE, il faudrait pouvoir justifier d’un exercice illégal de la profession ! La profession infirmière est réglementée et son exercice professionnel est soumis à la détention impérative d’un DE. La VAE n’a pas vocation à « légaliser » de l’exercice illégal d’une profession. Si une AS « dérive » jamais cette expérience ne sera reconnue comme légitime ! http://www.syndicat-infirmier.com/V...

Partager l'info



 


toute l’Actualité