AP-HP hôpitaux de Paris

L’intersyndicale APHP exige un moratoire

Du fait de l’état d’urgence et du plan blanc, les instances du 16 novembre consacrées au projet Hirsch ont été annulées, comme la manifestation du 17. L’intersyndicale AP-HP exige un moratoire sur le projet de Hirsch de réorganisation du temps de travail, dans cette période troublée qui empêche tout dialogue social et mobilisation sociale.

17 novembre 2015

L’intersyndicale USAP-CGT, SUD, FO, CFTC, UNSA, CFE-CGC condamne avec la plus grande fermeté et indignation les attentats qui ont été perpétrés dans Paris et à St Denis le vendredi 13 novembre 2015.

L’intersyndicale apporte aux familles et aux proches des victimes sa pleine solidarité dans ces moments tragiques.

L’intersyndicale USAP-CGT, SUD, FO, CFTC, UNSA, CFE-CGC salue les personnels de l’APHP, qui ont démontré une fois de plus leur exemplarité, engagement et professionnalisme pour faire face à l’urgence, prendre en charge et soigner les nombreuses victimes, qui ont affluées dans nos hôpitaux.

L’intersyndicale prend acte que dans le contexte actuel compte tenu des mesures prises par le gouvernement, de l’état d’urgence, du plan blanc, les conditions ne permettent pas de tenir le mot d’ordre de manifestation du 17 novembre 2015, contre le projet Hirsch de réorganisation du travail.

Cependant cette situation de crise a démontré la nécessité d’un service public hospitalier fort, composé d’agents au service de la population, reconnus dans leur utilité quotidienne.

L’intersyndicale exige un moratoire sur le projet de Hirsch de réorganisation du temps de travail, dans cette période troublée qui empêche tout dialogue social et mobilisation sociale.

Sur le fond, l’intersyndicale maintient l’exigence du retrait du plan Hirsch, qui va désorganiser le travail quotidien des agents.

Dans son message au personnel, le Directeur Général félicite les agents d’une qualité de prise en charge optimale, face à la situation de crise extérieure. Il est donc logique qu’il retire son projet, procède à des embauches, à une véritable reconnaissance pour les personnels en retirant son projet de réforme qui s’attaque aux droits et à la vie familiale des agents.

Par conséquent l’intersyndicale continuera à appeler les personnels à se mobiliser pour faire aboutir leurs revendications.

Communiqué du 16.11.15 de l’intersyndicale AP-HP USAP-CGT, SUD, FO, CFTC, UNSA, CFE-CGC

Document(s) joint(s) à l'article

CP IS APHP post attentats (339 ko)

Partager l'info



 


toute l’Actualité