L’objectif du Ségur de la Santé

Infirmière, SNPI, "Ségur de la Santé"

31 mai 2020

Le 25 mars 2020, à Mulhouse, le Président de la République a pris un enga­ge­ment auprès de toutes les femmes et les hommes mobi­li­sés dans la crise du COVID-19 : « à l’issue de cette crise, un plan massif d’inves­tis­se­ment et de reva­lo­ri­sa­tion de l’ensem­ble des car­riè­res sera cons­truit pour notre hôpi­tal ».

Le Premier minis­tre Édouard PHILIPPE et Olivier VÉRAN, minis­tre des Solidarités et de la Santé ont donné le coup d’envoi du "Ségur de la Santé" le 25 mai 2020 dans une visio­confé­rence avec une sélec­tion de 300 acteurs du monde de la santé : acteurs ins­ti­tu­tion­nels, élus, repré­sen­tants des usa­gers, Agences régio­na­les de santé, Assurance mala­die, ordres pro­fes­sion­nels, repré­sen­tants des établissements et employeurs du sec­teur sani­taire et médico-social, syn­di­cats hos­pi­ta­liers, syn­di­cats de pra­ti­ciens et pro­fes­sions para­mé­di­ca­les libé­raux, repré­sen­tants des étudiants et jeunes méde­cins, repré­sen­tants des trans­por­teurs sani­tai­res, conseils natio­naux pro­fes­sion­nels et col­lec­tifs hos­pi­ta­liers…

Ils ont déclaré vou­loir tirer col­lec­ti­ve­ment les leçons de l’épreuve tra­ver­sée et faire le lien avec les orien­ta­tions de Ma Santé 2022, pour bâtir les fon­da­tions d’un sys­tème de santé encore plus moderne, plus rési­lient, plus inno­vant, plus souple et plus à l’écoute de ses pro­fes­sion­nels, des usa­gers et des ter­ri­toi­res, avec des solu­tions fortes et concrè­tes. La méthode et l’orga­ni­sa­tion pro­po­sées ont également été pré­sen­tées.

Analyse SNPI :
- C’est le 3ème plan annoncé en un an, sans effet sur le ter­rain
- Le SNPI a décrypté le plan hôpi­­tal du 20.11.19 avec une ana­­lyse, mesure par mesure.
https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Plan-hopi­tal-2019-ana­lyse-du-syn­di­cat-infir­mier-SNPI-CFE-CGC.html
- Le gou­ver­ne­ment a rapi­de­ment accordé 8 mil­liards à l’avia­tion et 7 mil­liards à l’auto­mo­bile. Pour l’hôpi­tal il faut des mois d’attente. 2 poids, 2 mesu­res qui en disent long. Si le gou­ver­ne­ment cher­che à gagner du temps avec un chif­frage pen­dant les vacan­ces d’été, nous ris­quons de n’avoir que des miet­tes étalées dans le temps.

Les prin­ci­pes géné­raux du Ségur de la Santé

Le Ségur de la Santé ouvre un mois de concer­ta­tion, jusqu’à la fin du mois de juin, avec les acteurs du sys­tème de santé :
- Des concer­ta­tions natio­na­les à tra­vers un Comité Ségur natio­nal et un groupe Ségur natio­nal spé­ci­fi­que autour des car­riè­res et des rému­né­ra­tions, dès le 26 mai ;
- Des retours d’expé­rience dans les ter­ri­toi­res à partir du 29 mai.
- Une consul­ta­tion en ligne via un espace d’expres­sion déma­té­ria­lisé ouvert début juin.

Dans la lignée des orien­ta­tions fixées par le Président de la République, les concer­ta­tions du Ségur de la Santé repo­se­ront sur quatre piliers :
- Pilier n°1 : Transformer les métiers et reva­lo­ri­ser ceux qui soi­gnent ;
- Pilier n°2 : Définir une nou­velle poli­ti­que d’inves­tis­se­ment et de finan­ce­ment au ser­vice des soins ;
- Pilier n°3 : Simplifier radi­ca­le­ment les orga­ni­sa­tions et le quo­ti­dien des équipes ;
- Pilier n°4 : Fédérer les acteurs de la santé dans les ter­ri­toi­res au ser­vice des usa­gers.

Les conclu­sions du Ségur de la Santé sont atten­dues pour la mi-juillet.

L’orga­ni­sa­tion mise en place pour les concer­ta­tions du Ségur de la Santé

Le Comité Ségur natio­nal, est le lieu des concer­ta­tions natio­na­les sur l’ensem­ble des quatre piliers et de suivi de l’avan­ce­ment global de la concer­ta­tion. Pour cela, il se nour­rira des retours d’expé­rience ter­ri­to­riaux, des tra­vaux issus du groupe Ségur natio­nal trai­tant des car­riè­res et des rému­né­ra­tions ainsi que des résul­tats de la concer­ta­tion déma­té­ria­li­sée. Il se réu­nira une fois par semaine jusqu’à la fin du Ségur de la Santé et il lui revien­dra alors d’élaborer les Accords de la Santé issus de cette concer­ta­tion.

Nicole NOTAT est l’ani­ma­trice de ce Comité Ségur natio­nal, qui ras­sem­ble les acteurs sui­vants : acteurs ins­ti­tu­tion­nels, élus, Agences régio­na­les de santé, finan­ceurs, repré­sen­tants des usa­gers, confé­ren­ces hos­pi­ta­liè­res, fédé­ra­tions hos­pi­ta­liè­res et médico-socia­les ; syn­di­cats hos­pi­ta­liers ; syn­di­cats de pra­ti­ciens et pro­fes­sions para­mé­di­ca­les libé­raux, repré­sen­tants des étudiants et jeunes méde­cins et col­lec­tifs hos­pi­ta­liers.

Également animé par Nicole NOTAT, un Groupe Ségur natio­nal sera mis en place, chaque semaine jusqu’à la fin du Ségur de la Santé, pour trai­ter, au sein du pilier n°1, la ques­tion des car­riè­res et des rému­né­ra­tions dans les établissements publics de santé et les EHPAD publics, pour le per­son­nel médi­cal et pour le per­son­nel non médi­cal. Une concer­ta­tion sera également menée en paral­lèle avec les fédé­ra­tions d’établissements privés.

Analyse SNPI :
- le choix d’une per­son­na­lité aussi cli­vante (sou­tien au plan Juppé de 1995) et ultra­li­bé­rale (Présidente de l’asso­cia­tion élitiste "Le Siècle") en dit long sur la volonté réelle de concer­ta­tion.
- les orga­ni­sa­tions infir­miè­res ont été exclues des ins­tan­ces du "Ségur de la Santé", y com­pris celle sur les salai­res, alors que les "reva­lo­ri­sa­tions infir­miè­res" sont mises en avant dans la com­mu­ni­ca­tion gou­ver­ne­men­tale : https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Le-Segur-de-la-Sante-une-mas­ca­rade-Les-infir­miers-en-sont-exclus.html
- les reven­di­ca­tions du SNPI sont for­mu­lées ici : https://www.syn­di­cat-infir­mier.com/Segur-de-la-sante-la-mas­ca­rade-d-une-grand-messe-en-visio­confe­rence-a-300.html

Au sein de chaque région, se tien­dront plu­sieurs retours d’expé­rience ter­ri­to­riaux. Ces ses­sions pour­ront notam­ment être orga­ni­sées et ani­mées par la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie (CRSA) et / ou par une équipe com­po­sée de repré­sen­tants des acteurs et des usa­gers de l’offre de soins et médico-sociale.

Les ter­ri­toi­res pour­ront sol­li­ci­ter l’équipe d’ani­ma­tion natio­nale et, le cas échéant, les Agences régio­na­les de santé, pour les accom­pa­gner dans l’orga­ni­sa­tion et le dérou­le­ment des retours d’expé­rience ter­ri­to­riaux. D’ici la fin du mois de juin, elles par­ta­ge­ront la syn­thèse des retours d’expé­rience qu’ils auront recueillis.

Enfin, un espace d’expres­sion déma­té­ria­lisé sera ouvert au début du mois de juin. Il a voca­tion à recueillir lar­ge­ment, en com­plé­ment des retours d’expé­rience ter­ri­to­riaux, les témoi­gna­ges des pro­fes­sion­nels de santé.

Le Ségur de la santé se nour­rira enfin des tra­vaux du Conseil économique, social et envi­ron­ne­men­tal (CESE), qui a lancé une consul­ta­tion citoyenne sur l’hôpi­tal.

Le Comité Ségur National est com­posé des mem­bres sui­vants :
• Direction géné­rale de l’offre de soins, Direction géné­rale de la cohé­sion sociale et Direction de la sécu­rité sociale ;
• Deux Agences régio­na­les de santé ;
• Union natio­nale des Caisses d’Assurance mala­die, Caisse natio­nale de soli­da­rité pour l’auto­no­mie et Centre natio­nal de ges­tion ;
• Associations d’élus : Association des Régions de France, Association des Départements de France et Association des Maires de France ;
• Ordres : Conseil natio­nal de l’ordre des Médecins
• Représentants des usa­gers (France Assos Santé) ;
• Conférences hos­pi­ta­liè­res et médico-socia­les : confé­rence des PCME de CHU, confé­rence des Directeurs géné­raux de CHU, confé­rence des PCME de CH, confé­rence des Directeurs de CH, confé­rence des PCME de CHS, ADESM, AD-PA, CNADEPAH, confé­rence des doyens de faculté de méde­cine ;
• Fédérations et asso­cia­tions d’établissements et employeurs du sec­teur sani­taire et médico-social : FHF, FEHAP, FHP, Unicancer, FNEHAD, SYNERPA, Union natio­nale Aide à domi­cile en milieu rural (ADMR), Union natio­nale de l’aide, des soins et des ser­vi­ces au domi­cile (UNA) ;
• Organisations syn­di­ca­les hos­pi­ta­liè­res et médico-socia­les : CFDT, CGT, SUD-Santé, FO, UNSA, Intersyndicat natio­nal des pra­ti­ciens hos­pi­ta­liers, APH, Avenir Hospitalier, Coordination Médicale Hospitalière, Syndicat National des Médecins des Hôpitaux Publics ;
• Syndicats de pra­ti­ciens et pro­fes­sions para­mé­di­ca­les libé­raux : CSMF, MG France, LE BLOC, SML, FMF, FFCPTS, AVEC SANTE, FFPS, UNPS ;
• Représentants des étudiants en santé et jeunes méde­cins : FAGE, ANEMF, FNESI, ISNAR-IMG, ISNI, ReAGJIR ;
• Collectif inter-hos­pi­ta­lier.

Le Groupe Ségur natio­nal « car­riè­res et rému­né­ra­tions » est com­posé des mem­bres sui­vants :
• Organisations syn­di­ca­les hos­pi­ta­liè­res et médico-socia­les : CFDT, CGT, SUD-Santé, FO, UNSA, Intersyndicat natio­nal des pra­ti­ciens hos­pi­ta­liers, APH, Avenir Hospitalier, Coordination Médicale Hospitalière, Syndicat National des Médecins des Hôpitaux Publics ;
• FHF ;
• Représentants des étudiants en santé et jeunes méde­cins : FAGE, ANEMF, FNESI, ISNAR-IMG, ISNI.
• Conférences hos­pi­ta­liè­res et médico-socia­les : confé­rence des PCME de CHU, confé­rence des Directeurs géné­raux de CHU, confé­rence des PCME de CH, confé­rence des Directeurs de CH, confé­rence des PCME de CHS, ADESM, AD-PA, CNADEPAH, confé­rence des doyens de faculté de méde­cine ;
• Centre natio­nal de ges­tion ;
• Directions d’admi­nis­tra­tion cen­trale du Ministère (Direction géné­rale de l’offre de soins et Direction géné­rale de la cohé­sion sociale) ;

https://soli­da­ri­tes-sante.gouv.fr/actua­li­tes/presse/com­mu­ni­ques-de-presse/arti­cle/com­mu­ni­que-de-presse-lan­ce­ment-du-segur-de-la-sante-25-mai-2020

Partager l'article